Accès au forum     Accès au site
[ Manuel d'introduction au wiki - Changements récents - Recherche - Bac à sable ]

Auteurs | Albums | Visite guidée | Personnages | Détails | Références | Figures de style | Encyclopédie | Dictionnaire | Expressions étrangères | Jurons | Vos dessins | Fictions | Pour en savoir plus | Éditer le menu

Mendoza

Page mise à jour le 05 juin 2006 à 11h45
Édition (mot de passe: "dcdc") - Historique - Impression

<< Cénile Spilorcio | Personnages | Captain Boney Boone >>


Mendoza

Le capitaine et chevalier de l'ordre de Malte Mendoza est une personne crainte et respectée s'il en est, à en juger par les propos de tous ceux qui, un jour, ont croisé son chemin. En effet, il est « le diable en personne » d'après un galérien, « très méchant » selon Eusèbe, ou encore « le Boucher des Cyclades » pour Youssouf (Allah ait son âme). Mais la meilleure description de ce personnage violent et cruel est sûrement celle faite par Maupertuis lors de leur premier duel (le prochain reste à venir) : lorsque Mendoza lui demande s'il sait à qui il a affaire, le renard rétorque : Au soudard sans vertu qui s'en va recherchant L'ombre des oriflammes et celle des tyrans. Loup cruel pour l'agneau, chien soumis pour ses maîtres Qui ne connaît de loi que la force du reître. Les méfaits de Mendoza sont nombreux : le supplice d'Eusèbe, la quasi-mise à mort de Maupertuis, l'exécution du Borgne… sans compter les « deux-trois bricoles glanées à droite à gauche » par le vieillard Cénile… C'est également un personnage rusé, comme en témoignent son évasion du navire que surveillait Eusèbe où encore la manière dont il négocie avec Cénile Spilorcio, et cupide : seul le trésor l'intéresse, et nul doute qu'il fera tout pour se le garder entier. Il ne faut cependant pas nier que le capitaine a de l'allure et une certaine prestance, même si ses cheveux au vent sont un peu ridicules et que ses capacités à séduire ou impressionner sont parfois mises à mal (tome 3). C'est du moins un adversaire redoutable pour nos héros, comme en témoignent les événements passés et à venir… Rappelons cette phrase dite devant son miroir (tome 2) : « Ô Bienheureuses îles Tangerines ! Vos richesses me tendent les bras ! A moi la fortune ! Le pouvoir ! Et la vengeance ! »


<< Cénile Spilorcio | Personnages | Captain Boney Boone >>


Page mise à jour le 05 juin 2006 à 11h45
Édition (mot de passe: "dcdc") - Historique - Impression