De Cape et de Crocs

Acte X : De la Lune à la Terre

"De Cape et de Crocs" : Scénario : Alain Ayroles - Dessins : Jean-Luc Masbou - Editeur : Delcourt.

Tome 10
Acte X

De la Lune à la Terre
11 avril 2012

Acheter

Acheter via Amazon.frAcheter via Fnac.comAcheter via BDfugue.comAcheter via Rakuten

Résumé de l'éditeur :
Le prince Jean vaincu, la Lune sauvée, l'heure est venue pour messieurs de Villalobos et Maupertuis de songer au retour.
Mais l'ignoble Mendoza n'a pas dit son dernier mot, et quand amour, honneur et amitié s'opposent, la comédie peut tourner au tragique.
Avant de tirer leur révérence, nos gentilshommes devront encore essuyer de terribles coups de théâtre.
Arriveront-ils tous à bon port ?

Notre avis :
De geôles en galères, d'abordages en duels virevoltants, leur quête de gloire et de fortune les a menés jusqu'à la Lune.
À présent, il est temps pour messieurs de Maupertuis et Villalobos de regagner la Terre.
Mais l'amitié, l'amour et le sens de l'honneur s'opposent parfois...

Facebook Twitter

Bande-annonce :

Retour à la page de la série : De Cape et de Crocs


Ajouter un commentaireCommentaires

yeside
C'est un magnifique tome qui m'a laissé comme seul regret que la pièce touche à sa fin !
Heureusement, le final à Venise présage de nouvelles aventures centrées sur l'histoire d'Eusèbe qui, à la fin, n'est toujours pas narrée.
Une série grandiose et qui fait rêver !!

nodasyfr
Que je suis heureux !
La fin est superbe, grandiose, drôle, émouvante ... Ajoutez ici tous les superlatifs que vous voulez.
J'en suis encore tout retourné... C'est encore mieux que je n'osai l'espérer.
Rien n'est laissé au hasard...
Si les auteurs passent ici qu'ils en soient remercié.

Cornelius von Ulm
De mon humble point de vue... cette conclusion tient du chef-d’œuvre !
Je trouvais le neuvième LÉGÈREMENT plus mou et "sentimentaliste" que les autres et craignais que le dixième ne subisse le même sort, mais malgré les apparences, cet acte ne démérite pas des précédents !
Il est vrai qu'un ou deux ressorts scénaristiques sont relativement prévisibles mais comme on l'a souligné avant moi, l'aspect "théâtre" de l'oeuvre le rend tout à fait acceptable et même sympathique : ces classiques retournements de situation sont après tout monnaie courante dans les comédies italiennes et, pourquoi me restreindre ? Au genre en général.
L'oeuvre porte tout de même un masque comme emblème, et quel masque ! Ce point, à mon sens, est donc justifié !
La fin est juste superbe, à la mesure de toute la série.
Un dernier vers et "en route pour de nouvelles aventures !"

Lullaby
J'ai trouvé ce dernier tome superbe ! La clôture de l'histoire est géniale : les intrigues sont dénouées, et la fin reste ouverte ce qui est l'idéal pour les lecteurs à l'imagination fertile :-)
Ah ! De rires en larmes, j'ai dévoré ce tome qui reste au très haut niveau de toute la série !
Merci, merci, messieurs Ayroles et Masbou pour cette série-chef d’œuvre !
Je m'installe désormais avec mes 10 tomes à relire et rerelire en attendant l'arrivée de l'histoire d'Eusèbe, dont on ne sais toujours pas comment il arriva aux galères.

ZybaX
De Cape et de Crocs figure au panthéon de la littérature d'expression graphique, même avec une fin aussi déconcertante (décevante?) que celle annoncée dans le tome10.
D'un autre côté, en y réfléchissant bien, il ne pouvait en être qu'ainsi me concernant.
Je ne voulais pas que ça se termine. Je ne veux toujours pas que ça se termine. Je ne voudrai jamais que ça se termine. Et c'est parfaitement compréhensible. Quand on a vécu pendant 17 ans avec des amis proches, est-il seulement possible d'envisager que ceux-ci nous quittent pour toujours ?
Non.
C'est trop injuste.
Seulement, quelque part, ce sentiment de frustration est équivalent au plaisir immense que j'ai eu à suivre les folles aventures de nos bretteurs préférés ! Donc, ça veut bien dire ce que ça veut dire : Ayroles & Masbou nous ont gâté pendant des années... et je les en remercie.
Maintenant, on met de côté le sentiment immédiat lié à la déception, et on attend de pied ferme Maître Eusèbe !