De Cape et de Crocs
Askell.com sur Facebook Askell.com sur Twitter Askell.com sur Google+

Don Lope de Villalobos y Sangrin

Don Lope

L'Espagnol Don Lope de Villalobos y Sangrin est avant tout un loup d'honneur courageux et même téméraire, prêt à tout pour défendre comme il se doit la veuve, le vieillard et l'orphelin.
Chrétien convaincu, sa lignée lui ordonne de combattre sans répit les barbaresques qui toujours menacent la belle Europe du XVIIe siècle.
À ses propos on le tiendrait facilement pour intégriste, mais il ne faut pas s'y tromper : il sait toujours se ranger du côté des plus faibles et des causes justes car « les méchants ne sauraient triompher ! »
Ainsi fera-t-il la concession – de taille – d'accepter à ses côtés le Raïs Kader dans la quête du trésor que tant convoitent, après avoir combattu avec lui contre des chrétiens !

Son tempérament n'en est pas moins excessif et impétueux : comme le dit Maupertuis, il a plutôt tendance à « réfléchir avec ses artères » !
C'est ainsi qu'il affronte vaillamment la peur que lui inspirent les squelettes du Hollandais Volant, qu'il sauve Eusèbe des tentacules du poulpe et qu'il se bat, sans arrêt, contre qui se met sur son chemin : pirates, indigènes ou Sélénites…

Pourtant passionné et sentimental, c'est toujours par principe que ce fier hidalgo a méprisé Hermine, la belle bohémienne :
« Alors, fier hidalgo, lui dit Armand au sortir de l'auberge, on crache dans le gaspacho ? Hu hu hu ! Papiste jusqu'à la truffe, mais plus amidonné qu'un huguenot batave ! ».
Hermine lui a ouvert son coeur à Venise, sans succès, et tous deux désormais jouent à s'ignorer, se chercher, sans jamais se trouver.
Mais Lope semble désormais employer toute son ardeur à essayer de la retrouver, et de la "protéger" des convoitises d'Andreo.

Lope

Le nom de don Lope est très lié à sa condition : lope se traduit par « loup » et Villalobos par « ville des loups ».
« Sangrin » n'est pas sans rappeler sangre, mot signifiant « sang », et repris dans la devise « Carne y sangre », littéralement « Par la chair et le sang » .
Mais, comme celui d'Armand, le nom de Lope est également inspiré du Roman de Renart : la particule « y Sangrin » fait directement allusion à Ysengrin le loup, compère malheureux de Renart le goupil.

Le « Roman de Renart » est un ensemble de contes et de fables médiévaux que l'on doit pour partie à Jehan l'Epicier (Renart le contrefait) et Rutebeuf (le Roman de Renart).
L'histoire y met en scène deux compagnons, un loup et un renard, rivalisant de malice et de fourberie dans le monde des humains.

A noter qu'un Lopez de Villalobos a existé.
Grand navigateur et explorateur dans la lignée des Magellan et Vasco de Gama, il fut le découvreur des Philippines et de l'île de Luçon au XVIème siècle.

Retour à la page de présentation des personnages de la série.

comments powered by Disqus

Les documents présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs et ayant-droits. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande.
Mentions légales
-
Contact
-
Infos
-
Régie Pub
-
Askell.com