Accès au forum     Accès au site
[ Manuel d'introduction au wiki - Changements récents - Recherche - Bac à sable ]

Auteurs | Albums | Visite guidée | Personnages | Détails | Références | Figures de style | Encyclopédie | Dictionnaire | Expressions étrangères | Jurons | Vos dessins | Fictions | Pour en savoir plus | Éditer le menu

ReferencesDuTome8

Page mise à jour le 24 février 2017 à 18h58
Édition (mot de passe: "dcdc") - Historique - Impression

Attention : ne sont relevées ici que les vraies références, explicites ou cachées, mais pas les références du type "cela me fait penser à".


<< Les Références du Tome 7 | References | Les Références du Tome 9 >>


Dans la dernière vignette, allusion directe à la tirade du nez de Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, "C'est un roc !... c'est un pic !... c'est un cap !... Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule !"

- case 4, un Persée au glaive fumant regarde de haut les deux bretteurs, avec une main droite qui tient une tête de Méduse ("Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur sa tête ?")

- case 1 : - faunes : Dans la mythologie romaine, divinités champêtre et cornue aux pieds de chèves. On en voit un au centre de l'image, entre les deux ifs. Il s'agit peut-être du dieu Pan jouant de la flûte. Dans la mythologie grecque, c'est le dieu de la Nature. Fils d'Hermès et d'Amalthée, la chèvre nourricière de Zeus, Pan est né moitié homme, moitié bouc. Il est souvent associé à la région de l'Arcadie, une province de la Grèce. Merveilleux musicien, mais retors en amour, il a fabriqué sa flûte de "Pan" avec des roseaux dont l'un est une de ses conqêtes féminines : la belle Syrinx. Dieu des bergers, gai compagnon des nymphes des bois, il parcourt les champs er les forêts avec ses compagnons Satyres. - dryades : Dans les mythologies grecques et romaines, divinités des arbres et des bois. Ce sont probablement les trois gracieuses jeunes filles au centre de l'image, nonchalamment reposées sur un conglomérat nuageux. - centaures : Dans la mythologie grecque, être fabuleux au buste et au visage d'homme, et au corps de cheval. On en reconnaît un dans la partie gauche de la case. - hippomyrmèques : du grec "hippos", cheval ; et "murmex", fourmi. Fourmi mâles en l'occurence puisque volantes, ce sont les montures de quatre des cinq soldats du coin inférieur gauche. - psyllotoxotes : du grec "psulla", puce (mais un psylle est un charmeur de serpents) ; et "toxotès", archer (particulièrement archer athénien). On en distingue cinq dans le coin inférieur gauche, juchés sur des sauterelles (aux détentes d'acier ?) ou sur des hippomyrmèques, mais vêtus comme les hoplites (soldats à pieds) athéniens. - phényx : cet oiseau à longue queue qui renaît de ses cendres est posé sur la colonne à droite de la case. - sirènes scandinaves, dauphins et cygnes occupent l'eau nuée au centre de l'image, autour du rocher de nuage. - angelots : ils volètent autour des dryades. - licornes : cheval majestueux, blanc le plus souvent, dont le front s'orne d'une corne, à l'image populaire des narvals. Elle n'est pas des moins majestueuses celle qui se dresse sur l'avancée dans la partie supérieure droite de la case. - femmes-papillons : un essaim coloré se dirige depuis la gauche vers le château du Maître d'Armes.

Deux d'entre eux font également référence à des figures de style. Phébus de Litotie (Litote: cf. note planche 21), et Aldrin de Redondie (qui fait redondance au maitre d'armes...: "Je suis Aldrin de Redondie." - comme Phébus, voir aussi planche 40) Par ailleurs, on note une référence à Rostand. La présentation des Cadets avec leurs noms "comme des trombones" (dirait l'autre) fait penser à celle que l'on trouve acte IV, scène 6, vers 1998-2002, et les vers qui suivent parodient les triolets de l'acte II, scène 7. Case 6, Lope ironise sur le "quarteron de trois pelés" que forment les cadets. Ils sont donc bien quatre, tout comme les trois mousquetaires de Dumas.

"Promettez-moi de revenir sain et sauf !" prie Séléné. Et Armand de répondre qu'il ne saurait faire une telle promesse. Relisons notre scène 14 de l'acte III, vers 1703. Christian et Cyrano partent pour Arras, Roxane essaie d'arracher des promesses à Cyrano : "Promettez-moi que rien ne va mettre sa vie En danger ! .............. J'essaierai... mais ne peut cependant Promettre..."

Au-delà de la casaque dont la couleur ressemble fort à celle du régiment des Mousquetaires, Fort-à-Bras à tout d'un Porthos, la force et la stature, quand Aldrin à la grâce douce et blonde d'un Aramis. Seul Colin manque de la sagesse d'Athos, mais ne la trouve-t-il pas à la case 5 de la planche 43 ? Une balle dans la poitrine, il interroge Armand qui le couche : "R...Rassurez-moi... Sur la Terre... ce... ... ce n'est pas comme ça ?" Que répondre ?

- case 2 : En excellents dramaturge, les auteurs mêlent la farce italienne et le drame espagnol en une case et trois mots. Quelle tragédie, dit Andréo. Mais cri de frayeur comique de Plaisant lorsque Kader lui saisit le pied : WuÂrgl !


<< Les Références du Tome 7 | References | Les Références du Tome 9 >>


Page mise à jour le 24 février 2017 à 18h58
Édition (mot de passe: "dcdc") - Historique - Impression