Accès au forum     Accès au site
[ Manuel d'introduction au wiki - Changements récents - Recherche - Bac à sable ]

Auteurs | Albums | Visite guidée | Personnages | Détails | Références | Figures de style | Encyclopédie | Dictionnaire | Expressions étrangères | Jurons | Vos dessins | Fictions | Pour en savoir plus | Éditer le menu

ReferencesDuTome6

Page mise à jour le 24 février 2017 à 17h19
Édition (mot de passe: "dcdc") - Historique - Impression

Attention : ne sont relevées ici que les vraies références, explicites ou cachées, mais pas les références du type "cela me fait penser à".


<< Les Références du Tome 5 | References | Les Références du Tome 7 >>


Tome 6: Luna Incognita

page 18: Case 6: "Comme un vol de gerfauts" est tiré du poème de José-Maria de Heredia "Les Conquérants" (dans Les Trophées, 1893).

A noter toutefois que pour une cité royale itinérante, le nom ne peut être choisi mieux: en grec, "Kalli", belle; "kinito", qui bouge (du verbe "kindunô", qui a donné notre "cinéma"); et enfin "polis", la cité. La construction est exacte (adjectifs en suffixes du nom)

page 29: Référence au tableaux "Campbell soup" d'Andy Warhol. Un tableau ornant le salon du roi représente une série de marmites alignées.

page 30: A la case 5, référence au film Alien, dont la phrase d'accroche informe que, dans l'espace, "personne ne vous entendra crier."

page 37: Une version géante de la machine à calculer de Pascal? figure dans la case 4.
page 40: Heureux qui comme Ulysse est une chanson d'Henri Colpi, chantée par Brassens, musique du film éponyme. C'est aussi, avec quelque antériorité, un poème de Joachim du Bellay.

Précision : Page 40, case 5 : Si le vers Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage, peut faire penser à la chanson de Brassens, le contexte nous invite plutôt à penser au poème de du Bellay (case 4 et 6) :

. Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
. Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
. Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
. Vivre entre ses parents le reste de son âge !

. Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
. Fumer la cheminée, et en quelle saison
. Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
. Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

. Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
. Que des palais romains le front audacieux,
. Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

. Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
. Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
. Et plus que l'air marin la douceur angevine.

Les Regrets, sonnet XXXI, 1558, Joachim DU BELLAY (1522-1560)
page 48: Les deux personnages qui chevauchent les canards volants sont issus de Azrach, BD de Moebius?.
page 48: La forme de l'île sur la dernière case fait référence fait référence à l'île de Santorin au large de la Grèce.

<< Les Références du Tome 5 | References | Les Références du Tome 7 >>


Page mise à jour le 24 février 2017 à 17h19
Édition (mot de passe: "dcdc") - Historique - Impression