[Spoiler] Réactions sur le tome 8

Discutons de l'oeuvre: Tout sur nos héros, leurs aventures, les références, l'écriture...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
calvin
Messages : 19
Enregistré le : 05 nov. 2007, 10:20

Message par calvin » 06 nov. 2007, 10:03

Tom Bombadil a écrit : - pareil pour Eusèbio: il va enfin casser son voeu de chasteté des armes et montrer ses vrais talents de mousquetaire
- il y a aura un revirement des forces: Prince Jean et Mademoiselle repasseront du côté clair de la force. Le premier après avoir compris le double jeu de Mendoza, la seconde après s'être reconciliée avec son ex-amant qui est ... Cyrano! eh oui! Lequel est encore amoureux d'elle: on le voit qd il regarde Séléné qui lui fait penser à Mademoiselle, quand il récupère le mouchoir de Séléné, même type que celui laissé par Mademoiselle au tome 4, et surtout quand il attérit sur le toit et qu'il renifle un parfum bien connu, laissé par cette dernière qq secondes auparavant
- et enfin pour le mystère de Séléné ... ay querida hermosa.... je ne peux rien voir .. tellement elle me trouble par son ingénue beauté ... :oops:
- Heu je voudrais pas mettre mon grain de sel, mais... Eusèbe etait garde du Cardinal... le traiter de mousquetaire ne lui ferait surement pas plaisir... :D
- Par contre je suis d'accord pour dire que le MD et Mademoiselle ont été amant et j'irai meme plus loin en disant qu'ils ont eu une fille qui n'est autre que Séléné (puisqu'elle n'est pas la fille de la reine). Voila pourquoi le MD reconnait son odeur (et non pas celle de Mademoiselle) par dessus le parfum du mouchoir.
Peut etre alors est ce Mademoiselle qui a volontairement envoyé sa propre fille dans les limbes pour cacher sa faute qui aurait pu nuire a son ambition demesurée (il faudrait que je relise les tome précédent pour voir si cela se tient bien...).
- Ce qui est domage c'est qu'on a plus de nouvelles du tout de l'histoire du Rais Kader et de sa fille... donc pas moyen de savoir si c'est bien Hermine (je maintiens que oui).
- quand à l'histoire d'Eusèbe... il faudra encore attendre le t.10 à mon avis pour connaitre la fin ... le pauvre !

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Message par groopynat » 06 nov. 2007, 11:51

calvin a écrit : - Par contre je suis d'accord pour dire que le MD et Mademoiselle ont été amant et j'irai meme plus loin en disant qu'ils ont eu une fille qui n'est autre que Séléné (puisqu'elle n'est pas la fille de la reine). Voila pourquoi le MD reconnait son odeur (et non pas celle de Mademoiselle) par dessus le parfum du mouchoir.
Peut etre alors est ce Mademoiselle qui a volontairement envoyé sa propre fille dans les limbes pour cacher sa faute qui aurait pu nuire a son ambition demesurée (il faudrait que je relise les tome précédent pour voir si cela se tient bien...).
Calvin tu es génial, comment n'y ai-je pas pensé? Ce serait une excellente idée, je n'ai pas vérifié non plus mais je suis sûre que ça peut coller!
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 06 nov. 2007, 14:49

Moi a écrit :"- Ce pistolet n'est pas trop lourd ?
- Non, il n'est pas trop lourd ! De plus, je vise juste ma vigilance est sans faille. Et si vous tentiez de vous échapper, je serais au regret de devoir vous tirer comme un... euh... comme un chien !"
Certes, mais ne serait-ce pas un simple essai d'auto-persuasion? Je dois être quelque peu renard, loup ou janissaire, parce que j'ai du mal à imaginer un lapin tout blanc qui mesure 50 cm les bras levés sur un tabouret (pardon Eusèbe, mais... Tel n'est-il pas le cas?) portant la livrée pourpre (quoique je pense que ça, ça peut passer) et frappant des mimes avec la moindre botte de Jarnac... A moins qu'il n'ait en réalité un fabuleux pouvoir d'assimilation et qu'il ait saisi toutes les subtilitées de la botte à la "un-deux-trois"... Mais oui, c'est ça! Super Eusèbe, à la rescousse en 2009!

Avatar du membre
calvin
Messages : 19
Enregistré le : 05 nov. 2007, 10:20

Message par calvin » 06 nov. 2007, 16:26

Moi je connais un petit être tout vert, pas plus haut que trois pomme, qui laisse rien paraitre mais quand il a décidé d'utiliser son sabre (laser), alors là y'a pas interet à se trouver à coté car on fait moins le malin...
Son nom : Yoda.

De là à imaginer qu'une fois Eusèbe bien enervé, il manie aussi bien l'épée... ca pourrait être sympa... et gare à Mendosa !

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb » 06 nov. 2007, 17:51

calvin a écrit :
- Heu je voudrais pas mettre mon grain de sel, mais... Eusèbe etait garde du Cardinal... le traiter de mousquetaire ne lui ferait surement pas plaisir... :D

A défaut d'en porter la tenue, il en a le coeur, dirai-je en parodiant d'Artagnan.

Bon, je sais, ma lecture de Dumas m'influence peut-être... ;)
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Message par groopynat » 06 nov. 2007, 19:30

j'ai du mal à imaginer un lapin tout blanc qui mesure 50 cm les bras levés sur un tabouret (pardon Eusèbe, mais... Tel n'est-il pas le cas?) portant la livrée pourpre (quoique je pense que ça, ça peut passer) et frappant des mimes avec la moindre botte de Jarnac...
Rhooo... Tu es injuste avec Eusebio.
- D'abord, je te ferai remarquer qu'il est exactement à la bonne hauteur pour porter le coup de la célèbre botte;
- ensuite, la remarque de Calvin au sujet de Yoda est, une fois de plus, très pertinente;
- enfin, ça fait plusieurs fois dans la série que, sous son apparence de nunuche, il sauve la mise à Lope et Armand par une intervention décisive au moment critique...
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 07 nov. 2007, 10:25

Navré, je suis peut-être effectivement assez injuste avec lui, mais... S'il est à la bonne hauteur pour cette fameuse botte de Jarnac, il aura sans doute en revanche du mal à l'accomplir parce qu'une épée est tout de même grande pour lui (voyez Yoda : son sabre est adapté à sa taille; Eusèbe trouvera-t-il une arme qui lui conviendra?). Je pense pour ma part que ce charmant carottophile trouvera une fois de plus matière à s'incarner dans ce récit sous la forme de la cavalerie qui, avec lui, arrive toujours à l'heure (au dernier moment, pasque sinon, pas de suspens, mais à l'heure!) !!! :D VIVE EUSEBE (et pis les autres aussi un peu quand même...)

'Bref, plus ça pète, et plus on avance. Et croyez-moi, j'avais mis le paquet!'

Avatar du membre
Don Henna
Messages : 19
Enregistré le : 25 oct. 2007, 16:25

Message par Don Henna » 08 nov. 2007, 18:02

Peut-être l'avez-vous déjà remarqué, mais moi, je viens à peine de l'apercevoir.
La fameuse forteresse de cristal où vie notre Maître d'Armes se trouve sur l'immense îlot d'Oxymore.
Et il se trouve que "immense îlot" est un oxymore !

Mais oui : oxymore signifie deux termes antithétiques, dont la signification est opposée.
Un îlot est une toute petite île. Immense îlot est donc un oxymore.

La preuve du talent fou des auteurs, n'épargnant aucun détail !
« Hin hin ! Messeigneurs ont la rime riche... »

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 08 nov. 2007, 20:06

Et as-tu remarqué qu'il émaille tout le tome 8 de magnifiques oxymores, surtout lors de la bataille finale, où, à la fin de sa splendide harrangue, il dit : " [...] nous pourrons [...] atteler sans broncher sous nos crânes rétifs / Une aimable épithète à d'affreux substantifs". N'est-ce pas là la meilleure définition des oxymores? Et ces oxymores sont : "joyeux soldats", "belles morts", guerre juste" ! J'adooore faire des études de textes sur ces dialogues merveilleux! :)

Avatar du membre
Tom Bombadil
Messages : 11
Enregistré le : 23 sept. 2007, 21:09
Localisation : Paris, TDM, Lune ...

Message par Tom Bombadil » 08 nov. 2007, 22:50

groopynat a écrit :
calvin a écrit : - ... et j'irai meme plus loin en disant qu'ils ont eu une fille qui n'est autre que Séléné (puisqu'elle n'est pas la fille de la reine). Voila pourquoi le MD reconnait son odeur (et non pas celle de Mademoiselle) par dessus le parfum du mouchoir.
Peut etre alors est ce Mademoiselle qui a volontairement envoyé sa propre fille dans les limbes pour cacher sa faute qui aurait pu nuire a son ambition demesurée (il faudrait que je relise les tome précédent pour voir si cela se tient bien...).
Calvin tu es génial, comment n'y ai-je pas pensé? Ce serait une excellente idée, je n'ai pas vérifié non plus mais je suis sûre que ça peut coller!
Hum, heu, comment dire. Il faut que vous arrêtiez de tirer des plans sur ... la lune :wink:
Qu'elles aient un lien de parenté, c'est fort possible. Mais de là à les considérer comme mère et fille !

Je sais que Masbou n'a un pas un coup de plume parfait :wink: , mais, à vue de nez, d'après ses dessins, elles ont entre 10 et 15 ans de différence (croyez moi, j'ai l'oeil :D )
Cela dit, compay, la petite agnelle .... je la croquerais bien!

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Message par groopynat » 08 nov. 2007, 23:56

@ Tom: beeeé eh? on peut plus délirer? :( Tu es certes plus expert que moi en coup d'oeil sur les filles/ femmes :wink: , mais, sait-on jamais cependant? à bien y regarder...non? toujours pas? Tant pis alors!

@ux chasseurs d'oxymores: ben voui, mais quand même, l'immense îlot, ça se voit tout de suite, non? Bon ok, j'arrête de faire ma maline, je les ai pas tous vus les procédés de style et les jeux de mots :roll:
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
calvin
Messages : 19
Enregistré le : 05 nov. 2007, 10:20

Message par calvin » 09 nov. 2007, 11:33

Tom Bombadil a écrit :
Je sais que Masbou n'a un pas un coup de plume parfait :wink: , mais, à vue de nez, d'après ses dessins, elles ont entre 10 et 15 ans de différence (croyez moi, j'ai l'oeil :D )
Tutu Tut ! Je dirais qu'à vu de nez, Mademoiselle a 40-45 ans. Elles fait plus vieille que la reine de la lune et on pensait tous que Séléné etait sa fille.
Séléné semble elle avoir entre 20 et 25 ans. Donc une différence plutot d'une vingtaine d'année à mon avis, ce qui suffit pour qu'elles soient mères et filles.
quand bien même n'auraient elles que 15 ans de différence, ce n'etait pas rare à l'époque d'avoir des enfants à 15 ans. Et toc ! :wink:
Cessez de faire votre Bombastus !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 09 nov. 2007, 13:36

Pensez à ce que dit le roi tome 7: les selennites semblent vieillir moins vite... Donc, n'aurait-elle pas un peu plus?

Alex
Site Admin
Messages : 380
Enregistré le : 14 sept. 2007, 15:53
Contact :

Message par Alex » 09 nov. 2007, 16:36

J'ai placé il y a peu sur le site un glossaire proposé par les éditions Delcourt.

Damien m'a envoyé un complément concernant le tome 8. Bravo pour son travail :D
Il ya également quelques références littéraires.

Page de garde 1 :
Condescendre : consentir à quelque chose en renonçant à sa supériorité ou à sa dignité.
Cartel : lettre, avis de provocation en duel ; la provocation elle-même.

Page de garde 2 :
Oxymore : rapprochement de deux mots qui semblent contradictoires.
Dessicant : en éliminant l’humidité d’un corps.

Page 4 :
Zéphyr : vent doux et agréable.
Altier : qui est d’une grande fierté.
Brocarder : rallier de façon mordante.
Sauvagine : nom donné aux peaux de petits animaux à fourrure (renards, blaireaux, …) servant à faire des fourrures.

Page 5 :
Paroxysme : moment le plus intense dans le déroulement de quelque chose.

Page 6 :
Incipit : premier mots d’un manuscrit, d’un texte.
Stance : strophe.
Faquin : personnage méprisable, malhonnête, vaniteux et sot.
Escarmoucher : échanger des propos vifs, mais sans conséquences.
Frondeur : qui a un comportement d’opposition.
Pinde : massif de la Grèce occidentale.

Page 7 :
« Delenda cartilage » : référence à la célèbre phrase du sénateur romain Caton l’ancien « delenda carthago », « il faut détruire Carthage ».
Punique : référence aux guerres de Rome contre Carthage, les guerres puniques.
Badinage : plaisanterie légère, divertissement puéril, jeu où se mêlent la fantaisie et la gaieté.
Zénith : point de la sphère céleste situé à la verticale au-dessus de la tête d'un observateur.

Page 8 :
Estoc : épée longue et acérée.
Mitan : milieu.
Césure : pause à l'intérieur d'un vers d'une certaine longueur, après une syllabe accentuée, généralement en accord avec le sens et la structure syntaxique de l'énoncé.
Hémistiche : moitié d'un vers alexandrin réparti en deux mesures rythmiques de chaque côté de la césure.

Page 9 :
Flandrin : grand garçon, un peu gauche et emprunté.

Page 10 :
Bretteur : qui se bat souvent à l’épée, qui aime ferrailler.
Deviser : s’entretenir familièrement.

Page 11 :
Juvénat : établissement d'enseignement secondaire catholique, dirigé par des religieux, qui assure la formation de jeunes se destinant à la vie religieuse. Mais en sachant que sur la lune, il n’y a pas de religion, il doit s’agir d’autre chose.
Mutique : qui présente un mutisme.
Acrimonie : âcreté.

Page 12 :
Rapière : longue épée, effilée, tranchante, munie d'une garde en forme de coquille et souvent richement ornée, utilisée autrefois comme arme de duel.

Page 13 :
Baste : il suffit.
Arras : ville du Nord-Pas-de-Calais. Fut assiégée par les espagnols en 1654.
Mordious : variable de mordieu, morbleu.
Rabat : grand col rabattu comportant une partie retombant sur la poitrine, tenant office de cravate au XVIIe s. dans le costume masculin.

Page 14 :
Terdi : ? Sans doute un jour lunaire.

Page 15 :
Pibale : larve d’anguille
Ortolan : variété de petits passereaux d'Europe méridionale recherchée pour la délicatesse de sa chair.
Ballotine : petite galantine roulée, composée de volaille et de farce.
Timbale : moule rond et haut ; préparation cuite ou servie dans ce moule ; ou enveloppée dans une croûte en pâte.
Cirrus : nuage de haute altitude, blanc, soyeux, en forme de filaments parallèles, ou de boucles, de clous ou de rides.
Roboratif : fortifiant.
Despote : chef d'État qui exerce le pouvoir seul et sans contrôle et qui gouverne avec une autorité absolue et arbitraire.

Page 17 :
Hippomyrmèque : hippo pour cheval et myrmécophile, se dit des espèces animales qui vivent en permanence dans des fourmilières ou au contact des fourmis.
Psyllotoxote : le psylle est un petit insecte proche de la cigale.
Computer : calculer, évaluer.

Page 19 :
Bellérophon : héros de la mythologie grecque, ses deux fait d’armes : il a dompté pégase et il a tué la chimère.
Autonoé : une des filles de Cadmos (fondateur de Thèbes). C’est peut-être une erreur du scénariste, car Bellérophon épousa Philonoé (fille de son beau-frère Lobatès) et pas Autonoé.

Page 22 :
L’Arioste : poète italien de la renaissance.
Lucien de Samosate : rhétoricien et satiriste de Syrie qui écrivait en grec (1er siècle).
Kepler : astronome allemand.
Litote : figure de rhétorique consistant à dire moins pour laisser entendre beaucoup plus qu'il n'est dit.

Page 23 :
« je ne te hais point » : célèbre litote de la pièce de Corneille « Le Cid ».

Page 24 :
Voisinage immédiat du prince : VIP

Page 26 :
Barbon : vieillard, vieux beau.
Galère : la scène de la galère du « pédant joué » de Cyrano de Bergerac a été reprise par Molière dans sa pièce « les Fourberies de Scapin ».
Quintessentiel : synonyme de raffiné, pur.

Page 28 :
Gourmander : réprimander vivement en adressant des paroles sévères.

Page 31 :
Cauteleuse : qui manifeste une prudence mêlée de ruse.
Hétaïre : courtisane grecque d'un rang assez élevé.

Page 34 :
Truisme : vérité trop évidente pour devoir être énoncée.
Palice : synonyme de truisme.
Thyropyles : référence au défilé des Thermopyles et à la bataille du même nom. Voir le terme grecque de thyro.

Page 35 :
Quarteron : petit groupe de personnes.

Page 36 :
Gassendi : mathématicien, philosophe, théologien et astronome français du 17ème.
« O vanas hominum mentes » : du latin : « o esprits vains des hommes ».
« Hic et nunc » : du latin, « ici et maintenant ».
Congruence : fait d'être adapté, de coïncider ; synonyme justesse.

Page 37 :
Hyperbole : figure de style consistant à mettre en relief une notion par l'exagération des termes employés.
Epanalepse : figure qui consiste à répéter, après un intervalle, un ou plusieurs mots, ou même un membre de phrase.
Agatharchidès : référence au cratère lunaire Agatharchides.

Page 38 :
Diadoque : un des généraux qui succédèrent à Alexandre et se disputèrent son empire.
Gloriole : vanité dérisoire.

Page 39 :
Agrégat : Réunion d'éléments distincts en un tout de forme mal définie, analogue, mais non identique à un organisme biologique.

Page 41 :
Diaphane : transparent.

Page 42 :
Morigéner : adresser des réprimandes à quelqu'un.

Avatar du membre
Eusebe
Messages : 70
Enregistré le : 20 oct. 2007, 20:17
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par Eusebe » 09 nov. 2007, 19:59

Sympa le glossaire !!!!

Bon alors vu que les auteurs passent ici je n'ai qu'une chose a dire! Mais c'est quoi cette dernière planche????????????????????????? Vous n'avez pas honte?????????? Comment avez vous pu nous mettre dans un tel suspense!!!!!!!! Comment osez vous vous attaquer a mon bel Hidalgo???????

Je n'en reviens pas !

Les dessins des chimères sont extraordinaires! J'adore l'encrage de ce tome c'est magnifique. Les dialogues sont un peu plus soutenu que les autres tomes je pense mais ce n'est que du bonheur...
'Tout a commencé alors que j'étais garde de Monsieur le cardinal'

Répondre