A votre avis, qui est la fille du Raïs Kader ?

Discutons de l'oeuvre: Tout sur nos héros, leurs aventures, les références, l'écriture...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Doña Yasmina
Messages : 10
Enregistré le : 24 janv. 2009, 15:14
Localisation : un quartier de Poitiers nommé Maracaïbo ^^

A votre avis, qui est la fille du Raïs Kader ?

Message par Doña Yasmina » 24 janv. 2009, 15:40

Je me demande si cette fameuse Yasmina n'est pas en réalité... Hermine ? Qu'est-ce que vous en pensez ?
"Delenda Cartilage !" aurait tonné Caton, / S'il avait ouï ce nom qu'on mouche en baryton / Barrir à la façon d'une trompe punique ! / Voilà, c'est fait, passons à sujet plus comique." (Armand à "Cyrano", acte VIII)

Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Message par Waylander » 24 janv. 2009, 17:37

Bienvenue à toi, et ce sujet est déjà traité dans un autre sujet de "Lecture et analyse" :wink:
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio » 24 janv. 2009, 18:03

Cette hypothese n'est certes pas neuve, je pense que tout le monde y a pensé a un moment ou a un autre. Mais, comme je le dis dans le sujet maitre d'armes/Séléné, je ne pense pas que les auteurs nous feraient un coup aussi prévisible. Mais l'hypothese n'est pas a ecarter: dans "les fourberies de Scapin" de Moliere, dont de nombreux aspects de la BD sont inspirés, MIRACULUS les enfants sont retrouvés, SURPRISE les jeunes filles sont les filles des deux peres des fils, et dans le bon ordre en plus!! La fin du mystere sur Yasmina pourrait etre levé de cette façon. Hermine, qui avait déjà vu la piece et dont le personnage a surement été inspiré de cette fille appelée bizarrement dont le nom m'échappe, a d'ailleurs utilisé le meme stratageme que la belle egyptienne pour repousser les avances d'Andreo.


Les ressemblances sont troublantes, entre le discours de Kader et celui d'Hermine: le premier affirme que sa fille a été enlevée et amenée comme servante à Maracaibo. Hermine, elle, ne donne que quelques indications ("mais personne ne vint me chercher, malgré mes pleurs, malgré mes cris. On m'avait.. abandonnée Quelques "indices" invoqués par certains sont, dans la logique de l'histoire, à proscrire, mais ont pu etre mis là par les auteurs pour nous mettre sur la bonne voie. Par exemple, lorsque Kader tombe dans la gueule du monstre avec Eusebe, il hurle "Yasmina" et on jurerait qu'il regardait fixement Hermine. Pour certains, il l'aurait reconnue, ou à ce moment là, aux portes de la mort, ou alors bien avant. Mais en ce cas, pourquoi se borner a vouloir trouver de l'argent pour attaquer Maraicaïbo. Pourquoi n'avoir rien dit a Hermine, ni avant, ni apres? Ni non plus à Eusebe, alors qu'ils sont coincés dans l'estomac du poisson. Je pense qu'il s'agit plutot d'un cri de desespoir car sont seul reve, revoir sa fille, part en fumée avec quelque chose d'aussi superficiel que la mort.

Il reste de nombreuses zones d'ombre à l'hypothese que Yasmina et Hermine ne font qu'une: comment s'est-elle enfuit de Maracaibo pour se retrouver à Venise? Pourquoi n'a-t-elle jamais raconté sa mésaventure à personne, pas meme à Lope, ne laissant que de tres vagues indices. Pourquoi n'a-t-elle pas fait le rapprochement? Peut etre parce qu'elle pensait avoir été abandonée. Pourquoi n'a -t-elle aps reconnu son pere? Car, d'apres ce qu'elle dit ("personne ne vint me chercher, malgré mes pleurs, malgré mes cris") elle semble avoir des souvenirs clairs de cette période de sa vie. Ce petit monologue dans le voyage pour la lune donne de nombreux indices et semble etre important pour la trame. Je compte tout de meme sur les auteurs pour nous offrir une fin tout ce qu'il y a de plus honorable, avec de nombreuses surprises


Quant à toi, file faire ta présentation! allez, hop, hop, hop!

Edit: voilà j'ai tout remis en paragraphes, c'est quand meme plus lisible comme ça...
Modifié en dernier par eusebio le 29 janv. 2009, 16:05, modifié 1 fois.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD » 24 janv. 2009, 20:39

Il serait en effet curieux que les Bohémiens aient enlevé Hermine à Maracaïbo, mais sait-on jamais...

En même temps, quel serait l'intérêt qu'Hermine fût une enfant enlevée par les Bohémiens et non une Bohémienne elle-même, si ce n'était pour pouvoir révéler sa véritable identité ? Et quel serait l'intérêt de cette révélation si ce n'était un lien de parenté inattendu ?

Bref, Hermine est probablement Yasmina. A moins que les auteurs ne se moquent de nous et qu'en fait, Hermine soit la princesse de la lune et Séléné la fille de Kader...
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio » 24 janv. 2009, 20:42

AmélieD a écrit : A moins que les auteurs ne se moquent de nous et qu'en fait, Hermine soit la princesse de la lune et Séléné la fille de Kader...
^^ ça me parait tout de meme assez invraissemblable. Mais sait-on jamais?
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
pierrot la lune
Messages : 4
Enregistré le : 01 févr. 2009, 17:29
Localisation : Normandie
Contact :

Message par pierrot la lune » 03 févr. 2009, 22:34

J'espère que les liens qui relient hermine/ Yasmine/rais Kader sont plus complexes ( ou alors inexistant) que l'hypothèse selon laquelle Yasmine et Hermine ne ferait qu'une et donc que le rais Kader serait le père d'Hermine.

Bien sur je n'ai aucun argument pour étayer cette idée.

Mais la coïncidence qui aurait fait se rencontrer dans cette histoire le père et la fille (sachant qu'il la recherche de puis des années) sans qu'ils se reconnaissent me parait un peu grosse

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD » 04 févr. 2009, 00:14

On est au théâtre, Pierrot. Dans la comédie classique, dès qu'il est question d'enfants enlevés, on s'aperçoit avant la fin de la pièce qu'il s'agissait justement des jeunes gens présents depuis le début et dont l'origine était mystérieuse...

Les Fourberies de Scapin ou L'Avare présentent ces caractéristiques. Dans Les Fourberies en particulier, la jeune Zerbinette, élevée par des Bohémiens, n'est autre que la fille d'un des barbons. Comme on peut affirmer sans crainte que cette pièce est une source d'inspiration pour nos auteurs, il n'y aurait rien de choquant ou d'étonnant à ce qu'Hermine, tout comme Zerbinette, soit bien l'enfant qu'on cherchait depuis le début.
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Avatar du membre
kervin
Messages : 1141
Enregistré le : 21 févr. 2008, 18:51

Message par kervin » 04 févr. 2009, 09:59

Je me eprmet de préciser qu'Ayroles a dit que cela "paraissait évident" lorsque la jeune fille devant moi (dans la file de dédicace) lui posa la question... :lol: :lol: après ce que j'en dit !!!
"Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton." Gaston Bachelard.

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Message par groopynat » 04 févr. 2009, 12:10

AmélieD a écrit :Dans la comédie classique, dès qu'il est question d'enfants enlevés, on s'aperçoit avant la fin de la pièce qu'il s'agissait justement des jeunes gens présents depuis le début et dont l'origine était mystérieuse...

Comme on peut affirmer sans crainte que cette pièce est une source d'inspiration pour nos auteurs, il n'y aurait rien de choquant ou d'étonnant à ce qu'Hermine, tout comme Zerbinette, soit bien l'enfant qu'on cherchait depuis le début.
Pareil que pour l'autre sujet :wink: suis entièrement d'accord, et je ne trouverais pas ça décevant.
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio » 04 févr. 2009, 14:04

J'en attendait legerement plus niveaux surprises, mais une fin telle que celle-là ne me decevrait pas! Pour la fille de Kader, elle est tres probablement Hermine, pour des raisons tres simples. Yasmina est censée etre retenue a Maraicaibo.. sur Terre! Pour le moment, nos héros sont assez mal fichus: Lope est a moitié mort, une balle dans la poitrine la lune est en train d'etre attaquée par les armées de Mendoza -car ce ne sont decidement pas celles du prince Jean, qui ne decide absolument de rien- et qui sont bien trop nombreuse pour etre arretées par quelques Sélénites pacifistes. On n'a aucun indice sur l'état d'Eusebe et sur celui du MA, qui vont bien je pense, dans le cas contraire les auteurs auraient apprécié nous faire flipper un poil plus sur leur sort.


Il faut bien qu'ils demantelent le complot de Jean (et surtout de Mendoza), qu'ils remettent en place le vrai gouvernement, qu'ils soignent Lope (gravement, mais pas mortelement, bléssé et qui ne va, à mon avis, pas supporter tres longtemps d'etre alité), decouvrent la vérité sur le mystere de Séléné (dont la clef se trouve manifestement sur la lune). Avec tout ça, auront-ils le temps d'aller sur Terre, d'attaquer Maracaibo, de retrouver Yasmina et de finir la série? Sincerement Yasmina est soit un personnage que l'ont connais déjà, Hermine semble toute indiquée c'est la seule, avec Séléné, dont les origines sont floues, soit une femme réfugiée sur la lune et que l'ont rencontrerait dans les tomes 9 ou 10. Ou alors une jeune Terriene rencontrée lorsqu'ils retourneront sur Terre. Peut-etre, grace a un vaisseau amoureusement conçu par Bombastus, nos héros se veront-ils retourner sur Terre et choir droit sur... Maracaibo. Ce qui leur eviterait quand même pas mal de voyage, de tomes et de soucis.


Malgré tout, Hermine semble etre la solution la plus probable, meme si je m'attendait a autre chose. Et ce qu'a entendu Kervin ne fait que confirmer cette hypothese. Reste à deviner le passé de Séléné, légèrement plus complexe. Et toujours: comment s'en rendront-ils compte? C'est en ce point que je place les espoirs de surprise que j'avais pour l'histoire d'Hermine, espoirs presque inutiles, une fois longuement réfléchis.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Message par groopynat » 04 févr. 2009, 22:03

eusebio a écrit :Peut-etre, grace a un vaisseau amoureusement conçu par Bombastus, nos héros se veront-ils retourner sur Terre et choir droit sur... Maracaibo.
Eh bien moi, je parie qu'ils vont tomber en Angleterre, rapport à une info lâchée par Masbousur la présence d'Isaac Newton dans le prochain tome... ils pourraient même y rencontrer,pour leur raconter le fin mot de l'histoire de Yasmina/Hermine(?), un "pirate des (Mara)Caraïb" Oh! je délire? OK je :arrow: mais j'en peux plus d'attendre!
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb » 04 févr. 2009, 23:33

AmélieD a écrit :On est au théâtre, Pierrot. Dans la comédie classique, dès qu'il est question d'enfants enlevés, on s'aperçoit avant la fin de la pièce qu'il s'agissait justement des jeunes gens présents depuis le début et dont l'origine était mystérieuse...

Les Fourberies de Scapin ou L'Avare présentent ces caractéristiques. Dans Les Fourberies en particulier, la jeune Zerbinette, élevée par des Bohémiens, n'est autre que la fille d'un des barbons. Comme on peut affirmer sans crainte que cette pièce est une source d'inspiration pour nos auteurs, il n'y aurait rien de choquant ou d'étonnant à ce qu'Hermine, tout comme Zerbinette, soit bien l'enfant qu'on cherchait depuis le début.

Je conteste un peu le terme de "classique". Le "deus ex machina" antique où un dieu descend du ciel de la coulisse sur la Terre juché sur une machine (la même que celle que l'on trouve dans le théâtre du navire échoué et récupéré par le Prince Jean) s'est renouvelé dans la farce dite de la "Commedia dell'arte" où pour éviter de compliquer l'histoire, on a sorti cette grosse ficelle des enfants perdus qui sont les enfants trouvés. Molière, en usant de cette corde, se moque de la tradition tout en y souscrivant. La dénonciation plus forte viendra plus tard, avec Beaumarchais et son Mariage de Figaro.

Si donc l'on entend "classique" comme relevant du XVIIe siècle de Louis XIV, il faut souligner que déjà à l'époque, elle était visible et considérée comme une facilité dans les comédies, plus facilement acceptée dans le genre de la farce, attaché au vieux XVIe ou à l'époque de Louis XIII.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD » 05 févr. 2009, 19:36

Tu as raison, hsdcdb, d'autant plus que je n'ai pas parlé de la comédie "classique" mais simplement de deux pièces de Molière...

Le procédé des enfants perdus fait partie de l'inconscient théâtral, si je puis dire. On ne saurait être surpris de le voir employé et quand on parle de théâtre, il est souvent évoqué. Lorsque Gautier écrit au XIXe son Capitaine Fracasse (dont vient le nom de Cigognac, qui s'appelle Sigognac dans le roman et quitte effectivement son milieu d'origine pour partager les aventures des saltimbanques), il utilise lui aussi cette facilité de scénario qui peut néanmoins être du meilleur effet.

D'ailleurs, certaines des tragédies les plus antiques et les plus célèbres reposent sur un enfant perdu, à commencer par Œdipe Roi.
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Doña Yasmina
Messages : 10
Enregistré le : 24 janv. 2009, 15:14
Localisation : un quartier de Poitiers nommé Maracaïbo ^^

Message par Doña Yasmina » 05 févr. 2009, 22:02

Cigognac serait un perso inspiré du Capitaine Fracasse ? C'est intéressant comme piste, ça, parce que manifestement il y a un mystère à percer sur le passé de ce personnage !
Il se distingue des autres pirates et d'ailleurs je ne serais pas surprise outre mesure si, dans les prochains tomes, il s'alliait à Lope, Armand et Cie...
"Delenda Cartilage !" aurait tonné Caton, / S'il avait ouï ce nom qu'on mouche en baryton / Barrir à la façon d'une trompe punique ! / Voilà, c'est fait, passons à sujet plus comique." (Armand à "Cyrano", acte VIII)

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio » 05 févr. 2009, 22:10

Tu ne serais pas étonnée, si il s'alliait a nos héros? Moi, je serais carrement surprise! Cigoniac ne vit que pour la mer, on voit d'ailleurs qu'elle lui manque lorsqu'il est loin ("Thalassa! Thalassa!") et trouve son idéal parmis les pirates. Il est néanmoins plus intelligent qu'eux (Il parvient sans probleme a percer le double jeu d'Hermine, alors que Boone se fait facilement manipuler) . Il est tres differents de nos gentillhomes, et ne pourrait s'allier a eux. Et ce n'est pas une piste, c'est une certitude! Il EST inspiré du Capitaine Fracasse.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Répondre