Les planches à s'étouffer de rire..

Discutons de l'oeuvre: Tout sur nos héros, leurs aventures, les références, l'écriture...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Les planches à s'étouffer de rire..

Message par Waylander » 19 janv. 2009, 23:23

Allons! Masbou aussi existe, et j'ose dire (sans réelle crainte de ne pas être approuvé...) que son absence ou remplacement signifierait la mort de la série! Ici, les planches vraiment, vraiment "drôles", en vocabulaire Eusébien...

Je commence par l'acte I, durant la scène où le loup danse avec sa Querida... où on peut également voir Armand ivre mort sur une table, en position fort pittoresque.

Deux également à l'acte V: Après la (sublime, merci du fond du coeur) tirade lyrique d'Armand -toujours lui! sur Séléné, qu'il rejoindrait de la Lune, le goupil tire une tête pas possible... "Tout doux, Armando!"
La dernière que je propose dans l'immédiat -encore et toujours Maupertuis- lors du dîner en compagnie de Monsieur, la planche où il tire la langue en imitant un chien, de même, incroyablement et incontestablement hilarant. (A ce propos, avez-vous vu également la référence à la Fable de La Fontaine?)
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!

Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Message par Waylander » 20 janv. 2009, 00:39

Pour les deux dernières, il s'agit du tome V, effectivement :wink:
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!

Avatar du membre
groopynat
Messages : 168
Enregistré le : 04 nov. 2007, 02:30
Localisation : Picardie

Message par groopynat » 21 janv. 2009, 19:51

Toute la grosse farce du tome IV (planches 38 à 45) a vraiment laissé des souvenirs terribles à mes abdominaux , mais tout particulièrement:
- les cases 6 et 7 de la planche 39
- la case 1 (au cadrage original) de la planche 40 et les cases 4 et 6 de la même pour le gag de Lope sur son char
- sa têêêê^^te aux cases 2 et 5 de la planche 41
- toute la planche 42! et la première case de 43 de même que le tableau de la dernière
- la retombée de poulet dans la case 2 de la planche 45
... ah mes amis, quelle marrade!!! :lol: :lol: :lol:
"La Providence, par des voies détournées, nous aurait donc menés droit au but?!" (IV,46)

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 21 janv. 2009, 20:34

Entièrement d'accord.
La course-poursuite du tome 2, depuis le montée d'Andréo et d'Hermine dans la chaise à porteurs jusqu'à Eusèbe faisant "ploum ploum ploum" sous une capuche de religieux (il n'a pas la taille pour prendre la toge) !
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD » 21 janv. 2009, 20:45

C'est une aube ou une tunique, mais certainement pas une toge (qui n'est jamais qu'un grand drap savamment posé sur les épaules du citoyen romain).

Les trois vieilles qui commentent la scène sont à mourir de rire aussi !
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 21 janv. 2009, 20:59

Oups pardon... :oops:
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Waylander
Messages : 145
Enregistré le : 18 janv. 2009, 23:14

Message par Waylander » 21 janv. 2009, 22:05

Et le "maîtrisez l'homme de tête!" :P


Acte II, lorsque Lope singe Arman en train de déclamer aussi...
Un menuet? C'est est insensé! Un rigodon ou un passe-pied eussent été plus indiqués!

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb » 21 janv. 2009, 22:20

AmélieD a écrit : Les trois vieilles qui commentent la scène sont à mourir de rire aussi !

Dans les "Références" du WIKI, le clin d'oeil est expliqué : Masbou connaît ses classiques et a lu Uderzo et son Astérix en Corse.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Doña Yasmina
Messages : 10
Enregistré le : 24 janv. 2009, 15:14
Localisation : un quartier de Poitiers nommé Maracaïbo ^^

Message par Doña Yasmina » 05 févr. 2009, 22:45

Il y a aussi toute la scène au cours de laquelle le gang avait prévu de menacer de faire sauter le navire des pirates mais dans laquelle, suite à un évnement indépendant de leur volonté ^^ ils en ont été réduits à menacer de manger toutes les réserves !!!!!! Là, la scène est désopilante du début à la fin !
"Delenda Cartilage !" aurait tonné Caton, / S'il avait ouï ce nom qu'on mouche en baryton / Barrir à la façon d'une trompe punique ! / Voilà, c'est fait, passons à sujet plus comique." (Armand à "Cyrano", acte VIII)

Doña Yasmina
Messages : 10
Enregistré le : 24 janv. 2009, 15:14
Localisation : un quartier de Poitiers nommé Maracaïbo ^^

Message par Doña Yasmina » 05 févr. 2009, 22:47

Ah et aussi quand Armand agite son collier sous le nez de Sabado pour l'effrayer et que celui-ci lui répond en alexandrins !!

Sans oublier le lumineux "Césure à l'hémistiche" dans l'acte 8 !
"Delenda Cartilage !" aurait tonné Caton, / S'il avait ouï ce nom qu'on mouche en baryton / Barrir à la façon d'une trompe punique ! / Voilà, c'est fait, passons à sujet plus comique." (Armand à "Cyrano", acte VIII)

capitainekid
Messages : 115
Enregistré le : 28 avr. 2008, 10:48
Localisation : Bretagne

Re: Les planches à s'étouffer de rire..

Message par capitainekid » 10 mai 2009, 12:04

C'est vrai que cette course-poursuite à Malte est extraordinaire !!! :clapping:
Les trois vieilles m'ont fait pensé à la bataille dans "Astérix en Corse" avec les vieux qui commentent le combat !!! :)

Avatar du membre
Lullaby
Messages : 215
Enregistré le : 17 août 2009, 10:33
Localisation : Indre-et-Loire

Re: Les planches à s'étouffer de rire..

Message par Lullaby » 17 août 2009, 19:22

Personnellement, je me souviens surtout de cette scène de l'acte I, dont le dialogue est dans ma signature. Surtout la phrase de Don Lope : "merveilleux! on n'a plus qu'à scier les barreaux avec!". Toujours dans ce même tome, la galère, bien sûr, avec Eusèbe que le bourreau ne parvient pas à fouetter parce qu'il est trop mignon!

Dans l'acte III, à la toute fin, dans les cases en noir, quand Raïs dit "dans mes bras!" puis "Pas toi, tu colles!" (en parlant du poulpe qui faisaient des yeux enamourés lors du fameux "dans mes bras!").

Dans l'acte VIII, les retrouvailles de tous nos héros, pleines de joie, avant de conclure par Bombastus que personne n'étreint : "et moi, je sens le poulpe?"

Et bien d'autres encore... faudrait que je relise toute la série, tiens! :)

Sinon, d'accord avec vous pour toutes les scènes précitées!
- Prenez ce collier, renard mon ami, il me suit depuis la naissance... Puisse-t-il vous rappeler, à travers ces épreuves, que je suis à vos côtés... de toute mon âme!
- Ah madame! Madame!
- Merveilleux! On n'a plus qu'à scier les barreaux avec!

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Re: Les planches à s'étouffer de rire..

Message par eusebio » 26 août 2009, 17:47

Il ne faudrait pas oublier les quelques vers d'Armand:

" Ne sachant m'avouer vaincu,
Ni plier sous la déférence,
Si je me courbe en révérence,
C'est pour mieux vous montrer mon..."

Tome V, si ma mémoire est bonne
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Les planches à s'étouffer de rire..

Message par Aragathis » 26 août 2009, 18:22

Je crois bien que c'est en effet le tome V. Et je suis bien d'accord, la réplique mérite sa place sur le forum.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Lullaby
Messages : 215
Enregistré le : 17 août 2009, 10:33
Localisation : Indre-et-Loire

Re: Les planches à s'étouffer de rire..

Message par Lullaby » 27 août 2009, 08:13

Je plussoie! :lol:

Elle est irrévérencieuse à souhait et fort élégamment tournée, qui plus est!
- Prenez ce collier, renard mon ami, il me suit depuis la naissance... Puisse-t-il vous rappeler, à travers ces épreuves, que je suis à vos côtés... de toute mon âme!
- Ah madame! Madame!
- Merveilleux! On n'a plus qu'à scier les barreaux avec!

Répondre