Comment adapter De Cape et de Crocs?

Discutons de l'oeuvre: Tout sur nos héros, leurs aventures, les références, l'écriture...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
masbou
Auteur
Messages : 94
Enregistré le : 01 nov. 2007, 19:42

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par masbou » 23 avr. 2012, 10:43

à votre place je me tournerais plutot vers " escale à Nanarland " en imaginant comment et avec quels acteurs on pourrait foirer une adaptation de "de cape" ! ex : version chinoise avec jet li dans le role d'Eusébe !
vous prenez pas trop la téte avec ça ! les bonnes adaptations existent ; et , généralement , les meilleures sont celles ou le réalisateur trahi l'original pour en donner son interprétation sans jamais , de toute façon déclancher l'unanimité ! j'adore , pour ma part le "conan" de milius mais ça n'engage que moi !.....................celui qui n'est pas de cet avis ; je lui péte la téte !les adaptations de "de cape " qui ont été réalisé pour le théatre ne sont en rien fidéles visuellement à la bd ; c'est la passion des interprétes et du metteur en scéne qui font tout le charme et l'intérét du spectacle qui ,tout en offrant un résultat différent d'un album ,surprent et touche au plus haut point !
ne vous prenez pas le choux ! si ce sujet pouvait tourner à la déconade , ce ne serait pas plus mal !

Avatar du membre
Carne y Sangre
Messages : 107
Enregistré le : 26 févr. 2008, 11:46
Localisation : Paris

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Carne y Sangre » 23 avr. 2012, 11:22

masbou a écrit :alors là ! bravo ! j'avais un peu la téte dans le paté depuis ce matin et je viens de me payer une bonne tranche de rire !
j'imagine frodon avec des oreilles de trente centimétres ! ça vaut l'os !
on a déja occupé nos soirées à imaginer qui pourrait incarner à l'écran nos héros ( genre " Gérard Jugnot " en "Plaisant" ) mais là , tu as fait trés fort !
:mrgreen:

Le problème, c'est qu'Eusèbe... Difficile de trouver un acteur lapin compatible !

Ah si... On a Verne Troyer (Mini-Me, Austin Powers)

Image

Bruno Solo en Plaisant, sinon. Et en version cheap la prod' n'a pas d'sous. (Lellouche réalisateur. L'homme qui finance le film d'avant avec le film d'après ! :joker: )

Image

Bon, sinon... OU SONT TES COINS A CÊPES OU JE CONTINUE ! :twisted:
Image

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par RedSean » 23 avr. 2012, 11:41

Willie Nelson dans le rôle de Bombastus mais dans une comédie musicale bien sûr, il pourrait interpréter une chanson country qui expliquerait ses théories :
Fichiers joints
willie-nelson-newsies.jpg
willie-nelson-newsies.jpg (15.65 Kio) Vu 5359 fois

Avatar du membre
Carne y Sangre
Messages : 107
Enregistré le : 26 févr. 2008, 11:46
Localisation : Paris

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Carne y Sangre » 23 avr. 2012, 11:48

masbou a écrit :à votre place je me tournerais plutot vers " escale à Nanarland " en imaginant comment et avec quels acteurs on pourrait foirer une adaptation de "de cape" ! ex : version chinoise avec jet li dans le role d'Eusébe !
vous prenez pas trop la téte avec ça ! les bonnes adaptations existent ; et , généralement , les meilleures sont celles ou le réalisateur trahi l'original pour en donner son interprétation sans jamais , de toute façon déclancher l'unanimité ! j'adore , pour ma part le "conan" de milius mais ça n'engage que moi !.....................celui qui n'est pas de cet avis ; je lui péte la téte !les adaptations de "de cape " qui ont été réalisé pour le théatre ne sont en rien fidéles visuellement à la bd ; c'est la passion des interprétes et du metteur en scéne qui font tout le charme et l'intérét du spectacle qui ,tout en offrant un résultat différent d'un album ,surprent et touche au plus haut point !
ne vous prenez pas le choux ! si ce sujet pouvait tourner à la déconade , ce ne serait pas plus mal !
J'aime parler de Conan (celui de Milius) rédigé en juillet 2011 sur feu mon blog d'Allociné.
Depuis plusieurs mois, toute la Toile cinoche bruisse de la fureur des batailles à venir. De ce nouveau Conan incarné par le grand Jason Momoa (Stargate Atlantis). Les teasers, les trailers, les bandes annonces nous promettent un spectacle total. Conan semble avoir de la consistance et le bad guy de la couleur. Mais ira t-il au-delà du simple spectacle de l'été 2011 pour rentrer dans l'éternité du cinéma ? A observer dans ce que l'on nous donne à voir, on peut craindre que Stephen Lang, le méchant, ne cabotine déjà un peu trop... Ce qui peut nous faire craindre le pire : un Conan gonflé, mais aux hormones et qui se réduira en steak rikiki dans la poêle des premières critiques...

En attendant cette grande (ou sale) journée, je me suis penché sur ma dévédéthèque pour y prendre le Conan de John Milius de 1982 et le faire réchauffer dans le lecteur. Extinction des lumières. Son On, tant pis pour les voisins !

Cela faisait quelques temps que je ne l'avais pas vu et j'en ai pris encore une fois plein la gueule ! Comme au premier jour lorsque je l'ai vu, ado encore, au cinoche à sa sortie au Gaumont à Convention Vaugirard.

Conan The Barbarian de John Milius ? C'est plus qu'’un simple film d'’action. C'est un grand poème épique. Peut-être le plus grand poème épique jamais écrit pour le cinéma. Le Conan de Milius n’a rien des affreux nanars qui ont suivi. Il y a un vrai discours sur l'homme et son sens dans la Nature d'où il émerge du rang de bête, derrière la violence et la brutalité de certaines séquences. Une violence, parfois inouïe pour les standards de l'époque, dans certaines scènes de bataille et de massacre qui avait choqué une partie de la critique. Et même certainement, c'est ce discours sous-jacent qui sans doute avait vraiment effrayé les critiques d'alors. John Milius peut en effet passer pour un facho cultivant le goût de la force, des armes et de l'esprit martial aiguisé comme le tranchant de l'épée. Pour la petite histoire, participant parmi d'autres scénaristes à l'écriture d'Apocalypse Now, c'est lui l'auteur du fameux "Charlie don't surf!" et du cultissime "I love the smell of napalm in the morning"... Ou le créateur de l'incroyable monologue de Robert Shaw contant le naufrage de l'USS Indianapolis dans Jaws (Les Dents de la Mer, autre film culte) de Spielberg. Une légende ! Dino De Laurentis, le producteur à la mode d'alors (qui se ruinera avec Dune plus tard), lui avait confié donc l'écriture et l'adaptation du scénario ainsi qu'à un jeune homme encore inconnu, un certain Oliver Stone...

Plutôt que de copier/coller l'oeœuvre originale de Robert E. Howard et l'adapter pour le cinéma, Milius s'inspirera du personnage dans la ligne temporelle créée par ce père fondateur de l'Heroic Fantasy pour engendrer un héros taciturne forgeant tout son être dans l'idée d'une vengeance au départ d'un jeune orphelin, seul survivant du massacre de son peuple et emporté en esclavage. Le trait y sera simplifié. Non. Epuré à l'extrême, pour se concentrer sur l'’écriture d'’un grand poème épique embrasant notre horizon d'’homme. Peu ou pas de dialogues, mais cette musique symphonique saluée comme une des plus puissantes BO jamais écrites. Des acteurs strictement encadrés pour parvenir à incarner jusqu’à l'’épure un trait humain : la Volonté, la Facétie, l'’Amour, l'’Intelligence, la Violence, le Pouvoir, la Sagesse, tous dressés contre la fatalité des destins. Un film-poème, une sorte de Gilgamesh du cinéma, dans un genre alors presqu'inconnu et situé dans cette grande aube, légendaire et toute bouillonnante encore de grands mythes fondateurs à peine ébauchés, cette aube de toutes nos civilisations connues, pour nous parler de l'’Homme. Une première.

Car c'’est d’'abord une ode à la liberté de l'’homme, une ode à son éternité cachée et révélée dans le foyer de l'’instant quand il se confond dans l'action, ici et maintenant. Qu'il n'est "plus qu'âme et déchirement d'âme, victoire ailée allant se confondre avec l'objet de sa proie*". Ce foyer de l'’instant qui le sépare à jamais de la mort et de l’'anéantissement comme on continue à chanter Achille ou Roland. Dans des paysages âpres, sauvages, hostiles, l'’Homme le dispute aux bêtes et aux Dieux pour entrer dans la Légende des Siècles. Mythique Schwarzenegger ! En Conan mutique et violent forgeant sa propre légende. Mythique Earl Jones ! En Thulsa Doom, charismatique et hypnotique poursuivant la sienne dans le grand tumulte d'’une symphonie saturée de cuivres, sauvagement battue de timbales et de cymbales qui, à elle seule, est actrice à part entière !

Entends, mon frère, ce grand battement d’ailes. C’est celui des Dieux qui s’'éveillent dans le quartz !... Mais cette clameur par-delà, joyeuse et féroce, c'’est la notre. La notre, à nous les hommes qui, allongeant notre ombre et notre Âge sous le grand ciel, avons jaillis, libres, des profondeurs de la roche avec le secret volé de la forge ! Nous avons appris à tailler puis polir la pierre. Nous avons appris à fondre le bronze en mêlant le cuivre à l'’étain dans nos bas fourneaux et puis le fer coulant en fusion de nos hauts fourneaux pour découvrir l’'acier par l'’alchimie de la cémentation ! Par devant cette ombre, l’'orage qui approche, par devant cette moiteur, le souffle du Grand Serpent cosmique et qui nous condamnent à la mort éternelle, nous avons dressées nos lances ! Nous les avons ramenées en une seule et même grande ligne de force. Maintenant l’'air vibre à nos tempes fiévreuses que les grands tambours de guerre tendus de peaux humaines frappent comme des coeœurs à vif ! Ô Dieux, entendez par dessus la nuée des batailles notre cri qui réclame la consumation de notre être tout entier dans l'’action et la victoire ! Ô Dieux sauvages, ô Dieux primordiaux ! Ô Dieux du Minéral, de la Forge et de la Guerre, ô Déesses du Foyer, de l'’Abondance et des Moissons, voyez la colère de vos fils ! Votre temps est compté au profit de celui qui nous annonce ! Voyez ce qui nous forge désormais : cet alliage de nos chairs à nos volontés et que nous vous opposons ! Nous nous libèrerons de la tyrannie des Prêtres et des Fourbes qui vous servent ! Nous irons jusqu’à vos ventres, ô Dieux ! Car nous sommes devenus des Dieux que leur puissance emporte !

Bref, en résumé, le Conan de Milius, c’'est trop bien ! A mater si vous ne l'avez jamais fait avant d'aller voir le prochain opus de la mi aout prochaine !

* Oiseaux, Saint John Perse
Comme je m'étais bien pris le minou, moi... :?
Image

Avatar du membre
masbou
Auteur
Messages : 94
Enregistré le : 01 nov. 2007, 19:42

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par masbou » 23 avr. 2012, 11:58

et comment , sous le pseudo de "jean pierre gros" , j'avais pouri le nouveau "Conan" sur ce méme forum . cette ignoble bouze , ce gachis pitoyable , cette farce sans n...... harrr ! voila que ça me reprend !

Avatar du membre
masbou
Auteur
Messages : 94
Enregistré le : 01 nov. 2007, 19:42

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par masbou » 23 avr. 2012, 12:06

et vu que c'est un de mes film culte que , de surcroit je cite en exemple pour expliquer ma façon de gérer mes ambiances colorées , séquences par séquences ; il se peut qu'un de ces quatre, la librairie "terre de légende à Toulouse organise ,conjointement au cinéma Utopia ,une projection du dit film commentée par bibi ! ( commentée aprés le film bien sur , pas pendant ) !

Avatar du membre
Carne y Sangre
Messages : 107
Enregistré le : 26 févr. 2008, 11:46
Localisation : Paris

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Carne y Sangre » 23 avr. 2012, 12:19

masbou a écrit :et vu que c'est un de mes film culte que , de surcroit je cite en exemple pour expliquer ma façon de gérer mes ambiances colorées , séquences par séquences ; il se peut qu'un de ces quatre, la librairie "terre de légende à Toulouse organise ,conjointement au cinéma Utopia ,une projection du dit film commentée par bibi ! ( commentée aprés le film bien sur , pas pendant ) !
Ah, ça, ça doit être intéressant ! La couleur, c'est ce que je trouve de plus compliqué à gérer (trouver le bon "noir", j'ai lu une description de cette recherche dans "Le Peintre de Batailles" de Arturo Perez Reverte) et votre "colorimétrie" a drôlement évolué en 17 ans ! Cela relève du "système".

Comment on travaille la couleur aujourd'hui, sur un album comme le dernier tome de DC&DC ? Sur ordinateur ?

Posez les dates. Je serai content de venir vous saluer avec mon jeune collègue, on bosse dans la vidéo d'entreprise. Il a une petite boite de prod aussi et le premier poste qu'il cherche, c'est celui qui maitrisera le rendu par la couleur finale !
Image

Avatar du membre
Laurent Jerry
Messages : 359
Enregistré le : 10 déc. 2007, 12:14
Localisation : J'ai quitté ma caverne / J'accueille en ma taverne / en lisant un bon Verne / Au-dessus de ...
Contact :

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Laurent Jerry » 23 avr. 2012, 12:24

Excusez ma folie du lundi matin, mais une idée fofolle m'est venue (d'accord, je confesse que j'ai été influencé par l'actualité oxyantanaclasique (Lire : “Reflets d'Acide”) : la mode est d'adapter des sagas mp3 en bande dessinée, pour le meilleur ou (souvent) le pire. Mais, c'est là que ma folie remonte, est-ce que l'inverse ne serait pas extrêmement intéressant ? Adapter De cape et de crocs en saga mp3 ?
Image

Avatar du membre
masbou
Auteur
Messages : 94
Enregistré le : 01 nov. 2007, 19:42

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par masbou » 23 avr. 2012, 12:27

Houuuuuuuu ! tu vas mourir , toi ! où t'as vu que je bossais sur ordinateur ?!!! du papier et des acryliques , monsieur ! y a que ça de vrai ! t'as jamais vu une seule expos de mes originaux ?

Avatar du membre
masbou
Auteur
Messages : 94
Enregistré le : 01 nov. 2007, 19:42

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par masbou » 23 avr. 2012, 12:30

cher laurent ! tu as devant toi un enfant de la télé bercé à Thierry la fronde qui aimerait bien savoir ce que tu appelle une saga MP3

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Aragathis » 23 avr. 2012, 12:34

Naheulbeuk, Reflets d'acide… C'est une aventure la plupart du temps, narrée avec voix et bruitages. Le plus souvent humoristique, elle se base souvent sur les jeux de rôles. Effectivement, l'idée est intéressante !
J'ai une voix basse et, si je fume quelques paquets de sans-filtres (il suffit de s'y mettre), je pense pouvoir assurer le doublage des pirates :D
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Aragathis » 23 avr. 2012, 12:36

(Oh et pssst, m'sieur Masbou : il y a un truc, juste :P )
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Carne y Sangre
Messages : 107
Enregistré le : 26 févr. 2008, 11:46
Localisation : Paris

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Carne y Sangre » 23 avr. 2012, 12:53

masbou a écrit :Houuuuuuuu ! tu vas mourir , toi ! où t'as vu que je bossais sur ordinateur ?!!! du papier et des acryliques , monsieur ! y a que ça de vrai ! t'as jamais vu une seule expos de mes originaux ?
Bin, je pose des questions :-P J'y connais rien, moi. Avant, je bossais dans la photo et le passage au numérique il y a 10 ans a été très étrange pour moi. Mais aujourd'hui, je serai incapable de revenir à la pelloche... C'était juste une question.

Donc, tu travailles façon "Compagnon du Devoir". ;)
Image

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par hsdcdb » 23 avr. 2012, 15:51

généralement , les meilleures sont celles ou le réalisateur trahi l'original pour en donner son interprétation

D'accord. La meilleure adaptation des Misérables, c'est celle de Lelouch, avec Belmondo. Loin devant celle avec Ventura, avec Gabin, avec Depardieu (pour n'en citer que 3).
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Laurent Jerry
Messages : 359
Enregistré le : 10 déc. 2007, 12:14
Localisation : J'ai quitté ma caverne / J'accueille en ma taverne / en lisant un bon Verne / Au-dessus de ...
Contact :

Re: Comment adapter De Cape et de Crocs?

Message par Laurent Jerry » 23 avr. 2012, 16:28

masbou a écrit :cher laurent ! tu as devant toi un enfant de la télé bercé à Thierry la fronde qui aimerait bien savoir ce que tu appelle une saga MP3
Aragathis a bien résumé. Pour en savoir plus, voir sur le Netophonix J'ajoute que le parallèle entre Reflets d'Acide (que j'ai mis longtemps à apprécier mais qui a fini par trouver sa place dans mon estime) et De Cape et de Crocs, s'il n'apparaît pas évident, a fini par s'imposer : rimes, situations cocasses, jeu sur les termes et sur les figures de style... d'où l'idée saugrenue d'une adaptation “à l'envers”. Mais ce n'est qu'une idée jetée en l'air.
Image

Répondre