Erreurs et confusions

Discutons de l'oeuvre: Tout sur nos héros, leurs aventures, les références, l'écriture...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb » 05 juin 2008, 00:32

Tout d'abord, je bats ma coulpe pour "béat". L'accent n'a en effet nul lieu d'être. J'ai tapé trop vite sans me relire. Merci d'avoir rectifié.


Ensuite, pour "se révéler", il convient d'approfondir.

J'avoue honteusement n'avoir jamais fait attention particulièrement à ce point précis. Je m'attachais davantage à distinguer "se révéler" et "s'avérer". Et à trop s'attacher, on finit par se couper les veines.

Je ne devais pas être dans mon état normal lorsque j'écrivis cette phrase. Elle est, de fait, d'une lourdeur insupportable. Utiliser "être", simplement, en lieu et place de "comme étant" eût déjà été préférable.

En revanche, si tu as absolument raison sur le pléonasme que constitue ["se révéler être" + adjectif], ce n'est pas exactement ce que j'ai écrit. Le "comme" intermédiaire a une fonction importante, de même que le nom propre qui suit. Mais j'ai voulu aller trop vite et fondre deux idées en une seule phrase. Cela produit une phrase bancale et peut-être fausse. J'ai trop mal au crâne aujourd'hui pour réfléchir plus avant.


En tous les cas, je vous remercie d'avoir relevé mes erreurs. Je recherche la perfection à l'écrit mais ne suis pour autant exempt d'erreurs. Il faut alors qu'on me les fasse remarquer afin que je me corrige.

Pour terminer sur l'infinitif, s'il s'agit d'une licence, c'est que la formulation est erronée. Mais c'est une information intéressante. Et si licence cornélienne il y a, je l'ignorais. Si vous pouviez le confirmer, je vous en serai très reconnaissant.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 05 juin 2008, 17:53

J'ai remarqué quant à moi une erreur de l'un des pirates, le duc de Westminster, à la page 30, case 12, de l'acte IV. Ses paroles, tremblantes et mal assurées, sont les suivantes : "La suite... Je... Je ne m'en rappelle plus..." HORREUR! C'est terrible! Fi! J'accorde néanmoins de bon coeur le bénéfice du doute à Ayroles : cette faute ne peut être présente que parce que ce forban est illettré et aux trois quarts stupide.
L'on se souvient d'un truc, ou l'on se le rappelle
Une formule hybride amènera toujours,
Poigne d'acier dans un gantelet sans velours,
Des profs outrés la condamnation sans appel.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
nodasyfr
Messages : 87
Enregistré le : 29 mai 2008, 21:13
Localisation : près de Nantes

Message par nodasyfr » 13 juin 2008, 20:17

ça fait un moment que je me pose la question : la scène de repêchage d'Eusèbe par Armand à la fin du tome 7 : erreur ou pas ?
Don Lope ne devrait-il pas arriver le premier ?
merci de votre sagacité...

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 14 juin 2008, 14:14

Effectivement, mais... Armand lui-même, qui était derrière Lope avant la chute du lapin, aurait peut-être dû se trouver en première position pour le repêcher...
Et puis, le poème que qu'il utilise pour sa démonstration, où est-il ensuite sur les nues concrètes? Blanc sur blanc, difficile à repérer, mais... :wink:
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
nodasyfr
Messages : 87
Enregistré le : 29 mai 2008, 21:13
Localisation : près de Nantes

Message par nodasyfr » 17 juin 2008, 20:35

Pour le poème, on va dire qu'il a été écrasé par la barque !
Pour le reste : tu as raison, il n'y a qu'une case qui pose problème : celle où l'on voit Don Lope plus près d'Eusèbe !
"Le savoir, n'est-ce pas, est un bien précieux. Trop précieux pour ne pas être partagé !"

Battologio d'Epanalepse, l'érudit

Avatar du membre
Quiou
Messages : 24
Enregistré le : 03 juin 2008, 00:57

Message par Quiou » 19 juin 2008, 11:21

Mais c'est parce qu'on est sur l'îlot d'oxymore. Donc celui qui parait le plus loin et en fait le plus proche. C'est tout.
Quels sont ces... Ah, tiens c'est du français.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2104
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Message par Yelti » 04 juil. 2008, 12:07

Dans l'Acte VII, il y a écrit "égayer", sous cet orthographe le mot veut dire "rendre gai", alors que le sens qu'emploie Eusèbe est "se disperser", dans ce cas on écrit "s'égailler"... (Peut-être avez-vous déjà relevé cette faute, je n'ai pas tout lu.)

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2104
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Message par Yelti » 27 août 2008, 15:22

Dans l'Acte II ; lorsqu'Hermine fait mine de lire l'avenir du Captain Booney Bone, on remarque une nouvelle erreur : "Sir Bone" est impossible : contrairement à "Lord", "sir" précède le prénom ou le prénom plus le nom, jamais le nom seul. Sir Boney, ou sir Boney Bone aurait convenu.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 27 août 2008, 15:48

Certes, mais un rustre comme ce march... heu capit... heu marquis n'y connaît rien. Donc...
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD » 20 oct. 2008, 07:51

En construction absolue, "voir représenter" ne me pose pas de problème particulier. Mais je sens une différence très nette entre "je l'ai vu représenter" (j'ai vu quelqu'un faire une représentation) et "je l'ai vu représenté" (j'ai vu quelques chose être représenté). Ainsi, j'ai vu mon chien mordre et j'ai vu le facteur mordu... Bon, on pourrait dire aussi j'ai vu mordre le facteur, laissant l'intelligent lecteur comprendre tout seul que le facteur ne saurait être sujet de l'action. Mais pour je l'ai vu mordre, difficile de prendre l' pour le COD tant il paraît naturel d'en faire le sujet de l'infinitif. Une construction subordonnée comme j'ai vu qu'on le représentait serait nettement plus claire.
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 03 mars 2009, 20:10

Masbou a dit que les dialogues étaient placés dans les bulles par un lettreur. Si ça se trouve, c'est lui qui s'est fourvoyé...
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 03 mars 2009, 20:54

Je n'impute rien (moi), je ne cherche pas la dispute. Au plus je suppute.

Que de vilains mots fort corrects!
Ainsi parlait Aragathis.

timeotheo
Messages : 6
Enregistré le : 02 nov. 2009, 22:01

Re: Erreurs et confusions

Message par timeotheo » 02 nov. 2009, 23:02

Je déterre un vieux sujet, on dirait.

Je reviens sur ce vers : "Delenda Cartilage" aurait tonné Caton". Ce n'est pas un alexandrin correct ! Car en latin le "e" n'est pas muet mais se prononce comme le "é" français
. De/len/da/car/ti/la/ge/au/rait/ton/né/ca/ton, ça donne 13 syllabes et pas 12.
-Si j'ai bien compris... il dit qu'on pue ?
-En alexandrins.

Avatar du membre
Laurent Jerry
Messages : 359
Enregistré le : 10 déc. 2007, 12:14
Localisation : J'ai quitté ma caverne / J'accueille en ma taverne / en lisant un bon Verne / Au-dessus de ...
Contact :

Re: Erreurs et confusions

Message par Laurent Jerry » 02 nov. 2009, 23:13

Non !
Le “au” de la septième syllabe se prononce tout en même temps que le “ge” de la sixième, ce qui donne :
de/len/da/car/ti/la/ge_au/rait/ton/né/Ca/ton
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12
À moins que je ne me trompe, mais il faudra me le démontrer.
Image

timeotheo
Messages : 6
Enregistré le : 02 nov. 2009, 22:01

Re: Erreurs et confusions

Message par timeotheo » 03 nov. 2009, 12:46

Non, puisque cartilage est un mot latin, et que le "e" qui le termine se dit "é" en latin.
On prononcera donc "cartilagué" (j'ai rajouté un u car en latin le g est toujours dur, le son du j français n'existant pas) au lieu de "cartilageu".
Le "é" empêche donc la liaison avec le "au" de aurait.
Ca donne deux syllabes distinctes.

Navré de ne pas employer l'alphabet phonétique, mais j'ai jamais pu le connaître en entier...

En revanche, cette prononciation latine est une convention récente qui n'était pas en vigueur au XVII° siècle, on peut donc imaginer qu'autrefois ce vers était correct.
-Si j'ai bien compris... il dit qu'on pue ?
-En alexandrins.

Répondre