Parce que la lecture est une drogue...

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Répondre
Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Yelti » 20 nov. 2012, 18:51

personne a écrit :Et, au passage, je suis doublement curieux de connaitre le sentiment de Yelti sur "L'iris de Suse", du même auteur (doublement parce que une fois par exemplaire) ; ou tout autre avis sur l’œuvre de Giono en général, pour ceux qui l'ont goûté.


Tu l'as lu, au fait ?

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par personne » 20 nov. 2012, 22:02

Et non ! J'ai en revanche entamé les deux cavaliers de l'orage, depuis mon dernier message.
De ton Iris, j'avais lu les premières pérégrinations de Tringlot, bien qu'en ce temps je ne connaissais pas Giono. Maintenant que j'ai fréquenté la bête, je suis curieux...
Alors, l'Iris de Suse, un bouquin que tu recommanderais ?
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Yelti » 20 nov. 2012, 22:15

Yep. Si tu aimes Giono. Surtout pour la dialectique (ouh le gros mots !!) maison en dur/en plein vent. On en ferait une chanson. A lire en montagne dans une bergerie, avec du vent à l'extérieur et du chaud à l'intérieur. (Moi je l'ai lu en Bretagne sur un rocher face à la mer. pas très provençal mais ça marchait aussi.)

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par personne » 20 nov. 2012, 22:26

ça me plait ! Aussitôt en bergerie, je m'en occuperai.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Yelti » 20 nov. 2012, 22:45

Faudra que je te re-rende l'exemplaire que j'ai oublié chez toi alors.. (A moins que tu veuilles l'autre, comme ça si j'ai à relire, je le ferai dans l'exemplaire qui jusque là ne m'a servit à rien.)

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par personne » 20 nov. 2012, 22:57

Avec plaisir.

Captain, ça m'a l'air très bien, comme endroit ! N'ébruite pas l'affaire, surtout, que seuls les plus chanceux puissent en profiter.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par RedSean » 21 nov. 2012, 18:25

Lorsque je lisais Giono j'entendais des cailloux écrasés par des chaussures sur un chemin jonché d'oliviers. J'ai vu des mas écrasés par le soleil, dans les intérieurs sombres et secs ne reposaient que l'essentiel : un pichet et du pain sur une table en bois. Je dois avouer ne pas avoir beaucoup vibré avec le Hussard sur le toit mais peut-être un jour y serai-je plus sensible. Non, moi ce que j'aime ce sont les descriptions sans pareil des choses simples, de ce qui rythme la vie provencale de l'auteur. J'ai donc adoré Arcadie...Arcadie (et La pierre) et je suis donc à l'affût pour tout autre livre semblable.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Yelti » 22 nov. 2012, 12:49

L'Iris de Suse c'est le dernier bouquin de Giono, écrit peu avant sa mort. Très épuré. Comme un vieux papier qui commence déjà à s'effacer. On se retire à pas de silence. Le héros c'est un brigand évadé qui va se la jouer berger dans un premier temps, et puis ensuite vous verrez.. Et l'autre personnage central du roman, à peine présente mais autour duquel toute la structure narrative gravite, c'est une nana surnommée l'Absente, parce qu'elle est une sorte de coquille vide. Vraiment vide. Ca devait s'appeler L'invention du Zéro au départ.. L'Iris de Suse c'est un minuscule os contenu dans la tête d'un oiseau (imaginez tout ce qu'il doit y avoir dans la tête d'un oiseau, dit Giono dans sa préface.), parce qu'il y a aussi un mec qui, comme Battologio d'Epanalèpse, s'amuse à reconstruire des squelettes pour faire passer le temps..

Le premier bouquin de Giono, Naissance de l'Odyssée, est pas inintéressant non plus bien que je n'ai pas réussi à le finir. Là c'est de l'huile d'olive bien épaisse. On imagine un Ulysse qui est parti chez les putes pendant vingt ans, qui revient auprès de Pénelope à l'annonce de son infidelité, et qui pour justifier son absence invente un immense bobard qu'il fait courir parmi les aède et que nous connaissons désormais tous..

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par RedSean » 23 nov. 2012, 12:33

Mercé !

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Yelti » 26 nov. 2012, 11:33

SCHEURMANN Erich, Le Papalagui : Les propos de Touiavii, chef de la tribu de Tiavéa, dans les Mers du Sud, nouvelle traduction de l'allemand par Dominique Roudière.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par Yelti » 29 nov. 2012, 19:33

Que faut-il croire, wikipédia ou la préface à l'édition française, pourtant très récente ?
Une recherche serait à faire.

Avatar du membre
RedSean
Messages : 102
Enregistré le : 12 mai 2008, 16:01

Re: Parce que la lecture est une drogue...

Message par RedSean » 13 nov. 2013, 17:46

Je viens de lire les Mémoires d'Hadrien : grande oeuvre, celle d'une vie et qui force le respect. De beaux passages et notamment les réflexions philosophiques de l'empereur, j'ai été happé par le début du livre, le style se "régularise" en quelque sorte par la suite.

Répondre