Questions bizarres

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
L'abbé Chamel
Messages : 18
Enregistré le : 23 janv. 2009, 20:49
Localisation : Haute-Savoie

Message par L'abbé Chamel » 31 janv. 2009, 13:15

Au fait, la Lapine aussi a de long cheveux!

A-t-on tuer des mouches durant la guerre 14-18?
Coucou les Cocos

Avatar du membre
petit lapin blanc
Messages : 27
Enregistré le : 24 janv. 2009, 13:29

hihi

Message par petit lapin blanc » 31 janv. 2009, 15:29

pour répondre au questionnaire d'eusebio de la part d'Aragathis, toutes les réponses sont OUI.
Pour mes longs cheveux, c'est normal, je suis une fille.
Tu vas pas encore nous gonfler avec ta question des mouches tuées pendant la guerre l'abbé!!!!!

:oops: moi aussi je rougiiis!!
Vive Scarabouille!

Avatar du membre
petit lapin blanc
Messages : 27
Enregistré le : 24 janv. 2009, 13:29

questions

Message par petit lapin blanc » 31 janv. 2009, 15:39

Encore des questions:
-Qu'est-ce qu'avait fumé Bill Gates avant de créer le "bouton" démarrer?
-Pourquoi l'abbé Chamel a un rire de cochon?
-Pourquoi je me suis fait un torticoli?
-Pourquoi j'adore le piano mais je n'en fais jamais?
-Qui a inventé la langue française???? (j'ai mon fusil)
-Pourquoi on a pas le droit au language sms au collège?
-Pourquoi Ara croit-il que le signe Renault est un "petit lion"??

Beaucoup de questions auquelles vous prendrez du temps pour répondre!!
Vive Scarabouille!

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 31 janv. 2009, 15:52

Pour pacifique, je n'en suis pas moins homme. Donc, lapin, laisse mes cheveux tranquilles et ne réponds pas abusivement à ce questionnaire et à ma place! :evil:
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio » 31 janv. 2009, 19:31

REPONSES:

_Avant de creer le bouton demarrer, Bill Gates avait fumé la meme chose qu'Ara
_Tu t'es fait un torticolis parce qu'il faut pas imiter les chouettes
_Tu adores le piano mais tu n'en fait jamais car: Tu n'as pas de piano/Tu ne sais pas en faire/tu n'as pas le temps/tu n'aimes pas tant que ça le piano. (souligner la bonne reponse)
_Le français a été inventé par les romains et les gaulois . Les romains du peuple, qui parlaient mal le latin et sont allés dans les colonies romaines, ou ils ont (mal) enseigné le latin aux gaulois, et petit a petit, les gaulois l'ont refait a leur sauce, et est née une langue: le françois, qui a evolué pour devenir le français d'aujourd'hui
_On a pa ldroi o langage sms o colege pask c pa bô
_Parce que Ara est hippie et qu'il a fumé la meme chose que Bill Gates


Au fait, avez vous deja songé a faire des couettes a Ara? :twisted:
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Message par Aragathis » 01 févr. 2009, 11:11

L'histoire du français n'est pas tout à fait celle que tu as donnée... En plus, comment croire qu'une si belle langue est née d'erreurs successives :P ?
Les romains, certes, mais surtout les religieux du premier millénaire de notre ère ont façonné le français. Les règles de grammaire ont d'ailleurs été, comme la plupart des langues européennes, codifiées par des moines (par exemple le russe fut réglementé par des moines grec; c'est pourquoi l'alphabet syrrilique est dérivé en bonne partie du grec). Néanmoins, il n'est pendant très longtemps parlé que par une élite : nobles, religieux... Le reste de notre pays parle des dizaines de patois différents, et quasiment personne dans le peuple ne connaît le françois. Plus tard, dans les siècles entourant la Révolution, il devint (enfin) évident que l'unité nationale demande que tous sache parler la même langue. C'est le début de l'apprentissage obligatoire du français, qui prend petit à petit la place des patois.

C'était Dr. Aragathis, agrégé de la faculté du Vent, dans son Compte-rendu approximatif de notre chère langue.
Ainsi parlait Aragathis.

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio » 01 févr. 2009, 12:12

Le françois etait un patois dérivé du latin. Il ne prends sa place et n'est reglementé, pour devenir notre belle langue, qu'au 17e siecle. Le françois d'antan est néanmoins encore tres loin du français d'aujourd'hui.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Message par hsdcdb » 01 févr. 2009, 12:45

Aragathis a écrit :L'histoire du français n'est pas tout à fait celle que tu as donnée... En plus, comment croire qu'une si belle langue est née d'erreurs successives :P ?
Les romains, certes, mais surtout les religieux du premier millénaire de notre ère ont façonné le français. Les règles de grammaire ont d'ailleurs été, comme la plupart des langues européennes, codifiées par des moines (par exemple le russe fut réglementé par des moines grec; c'est pourquoi l'alphabet syrrilique est dérivé en bonne partie du grec). Néanmoins, il n'est pendant très longtemps parlé que par une élite : nobles, religieux... Le reste de notre pays parle des dizaines de patois différents, et quasiment personne dans le peuple ne connaît le françois. Plus tard, dans les siècles entourant la Révolution, il devint (enfin) évident que l'unité nationale demande que tous sache parler la même langue. C'est le début de l'apprentissage obligatoire du français, qui prend petit à petit la place des patois.

C'était Dr. Aragathis, agrégé de la faculté du Vent, dans son Compte-rendu approximatif de notre chère langue.



L'agrégé se désagrège dans son explication foireuse.

Reprenons ensemble en résumé rapide :

1) A l'origine du français actuel, il y avait dans l'Antiquité deux langues : le gaulois (avec plusieurs sous-ensembles régionaux) et le latin.

2) La période gallo-romaine impose en Gaule un latin dit de cuisine des soldats qui se heurte à la langue existante. Il en résulte un troisième état parlé par le peuple qui a abouti à ce qu'on appelle l'Ancien Français durant tout le Moyen-Âge.

L'Ancien Français n'est pas une langue unie, elle varie selon les régions en fonction des spécificités locales et des accents. Il n'y a pas d'orthographe fixe, ce qui explique que sous une même plume et dans une même page, on trouve le même mot sous trois formes différentes. L'Ancien Français est la langue du peuple, les élites politiques et le monde religieux parle un latin, le plus souvent parfait.

3) Avec la Renaissance, les divers patois (sans connotation péjorative, le mot signifie simplement "langue régionale") poursuivent leur évolution. Deux d'entre eux avaient particulièrement fini par s'imposer : la langue d'oc dans le Sud méditerranéen et régions limitrophes, et la langue d'oïl en région parisienne. L'édit de Villers-Cotterêts en 1539, sous François Ier impose à toute l'administration du royaume une langue unique pour la rédaction des actes administratifs et juridiques, dans un but à la fois politique (s'imposer sur les autres) et social (un communisme avant la lettre). Quelle langue choisir ? Celle du roi, bien entendu, la langue d'oïl !

4) Cette langue s'impose quelques cent ans plus tard grâce à l'Académie Française qui est chargé d'en fixer le "bon usage" (merci Grévisse) en s'opposant souvent à la pratique populaire. Un exemple illustre ce point : le son vocalique retranscrit "oi" se prononce "wè" dans les hautes sphères, mais "wa" chez la France d'en bas. C'est pour cela que chez Racine ou Corneille, par exemple "Français" rime avec "rois", puisque l'on prononçait "Françouè" et "'rouè".

5) La Révolution Française va bousculer la balançoire ! Le peuple (enfin, une petite partie du peuple, disons l'élite du Tiers-Etat) accède au pouvoir en éliminant les anciens possédants. Ils arrivent avec leurs armes, leurs bagages et leur langue ! Les patois autres que le patois parisien sont de plus en plus mal vus et là où sous l'Ancien Régime ils n'étaient que source de moqueries (voir Monsieur de Pourceaugnac), ils deviennent en outre objets de discrimination. L'unification de la France se fait déjà contre l'ennemi intérieur, celui qui est "estranger" parce qu'il parle une autre langue, une langue "barbare" qui plus est.

6) Le Second Empire et la IIIe République terminent le travail : scolarisation obligatoire (1852), puis lois sur l'enseignement (1900's) veulent unifier linguistiquement (donc intellectuellement) le pays : plus forts ensemble que seuls. Les patois sont systématiquement et farouchement combattus et éradiqués. Les enfants de ce temps-là subissaient des sévices corporels parfois saignants s'ils étaient surpris par l'instituteur à parler UN mot de patois...

=> Au final, une évolution lente qui s'articule principalement autour des grandes périodes historiques et politiques. Les villes autres que Paris parlent le français actuel après la Grande Guerre ; les campagnes reculées de la France profonde après la Deuxième Guerre Mondiale. Les anciens préféraient leur langue maternelle, mais un nombre toujours grandissant comprenait le français et savait s'y exprimer. La lecture des Noisettes Sauvages (deuxième tome du cycle ouvert par Les Allumettes suédoises de Robert Sabatier) illustre assez bien cette transition parfois difficile et traumatisante.



Petit lien complémentaire :

http://www.limsi.fr/Individu/habert/Cou ... ode10.html
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD » 01 févr. 2009, 16:07

N'oublions l'influence certaine des langues germaniques de la fin de l'Antiquité. Les dialectes gaulois n'ont laissé que des traces infimes dans la langue que nous parlons actuellement et le français n'est pas une langue celtique, c'est une langue latine (aspect renforcé par le fait qu'il y a toujours eu des gens parlant suffisamment bien le latin pour que l'influence de cette langue se continue bien après sa mort).

Mais outre la dérivation depuis le latin, le français vient aussi en partie des dialectes des Francs et autres Goths installés en Gaule à partir du IIIe siècle. Pas de quoi imposer une langue germanique dans les différents royaumes mérovingiens (à la différence de ce qui s'est passé en Grande-Bretagne), mais tout de même, une influence non négligeable.

Néanmoins, le latin est bien la langue de base sur laquelle repose le français. Comme en Espagne ou en Italie, tous les dialectes celtiques, germaniques ou sémitiques ont modifié parfois profondément la langue locale mais n'ont jamais réussi à la transformer complètement. Que reste-t-il en espagnol de la langue des Ibères, de celle des Carthaginois ou de celle des Wisigoths ? Pas grand-chose... L'arabe a eu une influence plus nette, sans toutefois rendre la langue méconnaissable : l'espagnol est clairement une langue latine, y compris les différents idiomes qui s'y rattachent, comme l'andalou.

A vrai dire, c'est assez extraordinaire de voir à quel point le latin a fini par s'imposer même au fin fond des campagnes reculées. En dehors de la Bretagne (receltisée par l'arrivée des Bretons de Grande-Bretagne lors des invasions germaniques des îles britanniques) et du pays basque, toute la Gaule a adopté la langue latine et la culture gauloise a complètement disparu, sans que les Romains aient eu vraiment besoin de forcer les gens (à l'exception notable de l'interdiction faite au druides de pratiquer, qui a sûrement été un coup très rude porté à une culture largement orale).

Le latin fait partie de ces langues qui se répandent durablement sur une aire étendue et s'imposent contre les langues locales. Dans l'Antiquité, l'araméen avait eu ce statut au Moyen-Orient, avant d'être remplacé par l'arabe lors de l'expansion de l'islam. Et comme le latin en Occident, l'arabe s'est imposé presque partout en Orient. Au contraire, d'autres langues s'effacent presque totalement, comme le gaulois ou l'égyptien antique (dont seule la lange copte garde vraiment la trace de nos jours).

Le rôle des pouvoirs politiques et religieux est évidemment important dans ces évolutions, sans néanmoins suffire à tout expliquer : bien qu'en Orient la langue officielle dans l'Antiquité chrétienne fût le grec, c'était le syriaque (dérivé de l'araméen) qui était la langue courante, et l'araméen s'était répandu sans que personne ne l'imposât en aucune façon.
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Avatar du membre
caillou
Messages : 87
Enregistré le : 03 nov. 2007, 15:13

Message par caillou » 01 févr. 2009, 16:09

Je suppose que l'apparition de la radiodiffusion a porté un coup fatal aux quelques patois résistants encore à l'envahisseur.
Vous fûtes plus héroïque, vous fûtes courageux [Eusebe/Chasseurs de chimères]

Avatar du membre
petit lapin blanc
Messages : 27
Enregistré le : 24 janv. 2009, 13:29

...

Message par petit lapin blanc » 01 févr. 2009, 16:31

Tu n'as pas de piano/Tu ne sais pas en faire/tu n'as pas le temps/tu n'aimes pas tant que ça le piano. (souligner la bonne réponse) ......JE N'AI RIEN A SOULIGNER!!!!!!

Pour la langue française, je ne demandais pas autant d'explications...Mais c'est pas grave. :P
Vive Scarabouille!

Avatar du membre
AmélieD
Messages : 167
Enregistré le : 09 oct. 2008, 20:57
Localisation : Caesaromagus

Message par AmélieD » 01 févr. 2009, 17:30

Eh bien, petit lapin blanc, c'est simplement pour t'expliquer que tu devrais trucider bien des gens avec ton fusil si tu cherchais à fusiller l'inventeur de la langue française...

Néanmoins, si tu en veux aux règles de grammaire et d'orthographe, tes premières cibles devront être les poètes de la Pléiade, puis Richelieu, créateur de l'Académie française, et Malherbe, grand pourfendeur du mauvais français, ainsi que le grammairien Vaugelas. Furetière, auteur du premier grand dictionnaire de référence devrait aussi subir ton ire.

Mais tous ces braves gens sont morts depuis quelques siècles... Et puis, sans ces règles, le français aurait continué à évoluer encore plus vite qu'il ne le fait. Il est déjà suffisamment triste que Montaigne soit devenu incompréhensible à beaucoup de nos contemporains (sans parler de tous les auteurs médiévaux), il est dommage de s'apercevoir que la belle langue classique du XVIIe apparaît étrangère à bien des lycéens.

D'ailleurs, moins une langue est contrôlée par les grammairiens, plus elle est compliquée d'emploi. Le latin classique, langue littéraire assez artificielle, possède une des grammaires les plus simples du monde alors qu'en quelques siècles, ses dérivés vernaculaires ont accumulé des exceptions et des bizarreries à peine explicables qui les rendent beaucoup plus difficiles à apprendre.
Saint Antoine de Padoue, faites briller sur moi les lumières de la raison !

Avatar du membre
eusebio
Messages : 379
Enregistré le : 06 janv. 2008, 19:18
Localisation : Demandez a la CIA!!

Message par eusebio » 01 févr. 2009, 17:58

AmélieD a écrit :Eh bien, petit lapin blanc, c'est simplement pour t'expliquer que tu devrais trucider bien des gens avec ton fusil si tu cherchais à fusiller l'inventeur de la langue française...


Elle n'a pas a s'inquieter: en general, il sont malheureusement decedes..

Edits: fautes de frappe.. y'a des jours, comme ça...
Modifié en dernier par eusebio le 01 févr. 2009, 19:12, modifié 2 fois.
"Et tandis que les squales vous mettront en pièces, nous ricanerons de manière terrible!"

(\__/) (\/)
(='.'=) ( '.')
(")_(") (('')('')

Avatar du membre
caillou
Messages : 87
Enregistré le : 03 nov. 2007, 15:13

Re: ...

Message par caillou » 01 févr. 2009, 18:00

petit lapin blanc a écrit :Tu n'as pas de piano/Tu ne sais pas en faire/tu n'as pas le temps/tu n'aimes pas tant que ça le piano. (souligner la bonne réponse) ......

je souligne tout moi ;-P
Vous fûtes plus héroïque, vous fûtes courageux [Eusebe/Chasseurs de chimères]

Avatar du membre
L'abbé Chamel
Messages : 18
Enregistré le : 23 janv. 2009, 20:49
Localisation : Haute-Savoie

Message par L'abbé Chamel » 01 févr. 2009, 19:27

Pour les couettes: oui, mais il ne veut pas (il a déjà la queue de cheval tel un caniche) :P
Coucou les Cocos

Répondre