Citations marquantes

Vous pouvez parler ici de ce que vous voulez... Littérature, cinéma, evènements, nouveaux sites internet...

Modérateurs : hsdcdb, Aragathis

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Citations marquantes

Message par personne » 22 oct. 2014, 01:26

Le « trop impressionnant » est même peut-être le cœur de ces mots, oui. Ce qui fait pulser la phrase. C’est notre mystère, qui n’est qu’un attribut, et qui parait d’un coup ne plus en être un, comme si justement le degré d’impression était tel qu’alors il ne pouvait être plus question ni d’apparition d’un enfant dans le désert, ni de la requête qu’il formule : on ne nomme plus, il n’y a que l’attribut, seul, imposant. Mystère.
Il est partout, nulle part, c’est la fatigue face à la jeunesse, la frustration face à la suffisance, le concret du moteur devant l’abstrait du mouton.
C’est dire le poids qui se presse contre cet aviateur : le poids de tout, moins lui (c’est-à-dire tout de même beaucoup).
Et c’est d’ailleurs comme ça que je comprends le « trop », à travers la solitude de notre aviateur devant ce désert, cet avion cassé, et soudain cet enfant avec des requêtes inutiles…
Je ne comprends pas encore vraiment ce que tu entends par « le vrai suicide, meurtre du moi permanent »… sûrement parce que je prends le parti de penser l’impression moins comme sensibilité que comme contact exercé.
Et je suis plutôt curieux de te voir développer (encore !), en particulier cette troisième phase de deuil, meurtre du moi permanent, qui t’es refusée. (Veux-tu dire que le mystère a un sens, pour nous « emporter », nous « agir » ? Et qu’il apparaitrait lorsqu’on y cède ? Auquel cas il faut savoir y céder… ou bien le mystère n’est qu’une énergie, et le challenge est de s’en contenter pour être réconcilié?)

Je réalise que plus ça va, plus je laisse trainer avant de répondre... Et la meilleure, c'est que j'y prends un malin plaisir !
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti » 23 oct. 2014, 13:33

Le mystère serait donc trop grand pour ne rien cacher ? En tout cas, je comprends mieux pourquoi ce vieux marchand de désespoir de Samuel Beckett parle alors, pour mieux nous désespérer, de "monde sans question" et non de "monde sans réponse" :

"elles viennent
autres et pareilles
avec chacune c'est autre et c'est pareil
avec chacune l'absence d'amour est autre
avec chacune l'absence d'amour est pareille

que ferais-je sans ce monde sans visage sans questions
où être ne dure qu'un instant où chaque instant
verse dans le vide dans l'oubli d'avoir été
sans cette onde où à la fin
corps et ombre ensemble s'engloutissent
que ferais-je sans ce silence gouffre des murmures
haletant furieux vers le secours vers l'amour
sans ce ciel qui s'élève
sur la poussière de ses lests

que ferais-je je ferais comme aujourd'hui
regardant par mon hublot si je ne suis pas seul
à errer et à virer loin de toute vie
dans un espace pantin
sans voix parmi les voix
enfermées avec moi"

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Citations marquantes

Message par personne » 26 oct. 2014, 18:09

" Le deuil, c'est la longue lutte contre le moi qui ne veut pas d'une nouvelle forme."

Merci pour cette phrase qui est à la fois une très bonne explication, et un coup de pied au cul qui prend la trajectoire de la vie.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

en attendant d'avoir lu le tome 11

Message par Yelti » 06 nov. 2014, 18:30

"Mes accès d'angoisse sourde sont très clairs dans le fond. Le "mal de la mort" est une maladie sans mystère." Claude Roy, Permis de séjour

(en fieffé coquin et arnaqueur j'ai insidieusement retiré une virgule de la citation)

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Citations marquantes

Message par personne » 05 déc. 2014, 19:24

Ce qui me fait penser à Albert Jacquart et son "patrimoine commun de l'humanité"...
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
personne
Messages : 872
Enregistré le : 18 janv. 2011, 13:40

Re: Citations marquantes

Message par personne » 07 déc. 2014, 19:50

Je crois qu'il existe une jurisprudence rigolote où la Cour de Cassation a reconnu un "abus de droit" dans le cas d'une maison laissée à l'abandon par son propriétaire... Laissant penser qu'être propriétaire, c'est avoir des obligations envers la chose.
En tout cas, si ma mémoire se trompe, c'est une expérimentation que la justice aurait peut-être intérêt à faire... Histoire d'improviser.
J'aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit.

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Citations marquantes

Message par hsdcdb » 07 janv. 2015, 17:18

"Une chose intelligente, c’est une chose que n’importe quel imbécile peut comprendre."

Georges Wolinski (RIP ce 7 janvier).
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
hsdcdb
Messages : 804
Enregistré le : 24 sept. 2007, 22:51

Re: Citations marquantes

Message par hsdcdb » 07 janv. 2015, 23:23

Certes, Captain, mais j'aime bien cette citation, et je la trouvais de mise aujourd'hui.
Juste une pensée pour des gens qui me font rire et réfléchir. 8)

Et pour moi, RIP, ici, signifie : "Rigolards insouciants et pertinents". Aujourd'hui, notamment, et pas seulement.
Et que faudrait-il faire ? ( II,8 )

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti » 14 janv. 2015, 16:20

Lindingre, le directeur de Fluide Glacial, a décidé que le dessin devenant trop dangereux, il allait se mettre à la poésie. Et ça donne ceci :

Sur les grosses couilles poilues des princes Qataris que vont goulument éponger à quatre pattes nos politiciens (Sarkozy fait ça debout) contre quelques menus milliards,

Sur la bouze-turban ornant le doux minois d’Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri, dit Abou Bakr al-Baghdadi al-Husseini al-Qurashi, Dr. Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Samarrai, Abou Du’a, voire encore calife Ibrahimj,

Sur les parois anales des Imams des prisons, alchimistes modernes, qui ont élaboré la formule magique afin de transformer en un temps record les toutes petites merdes en très très grosses merdes,

Sur la face rubiconde de l’idiot du village Picard, fraichement converti par Skype, la barbichette lissée au Babylis qui fait sa valisette pour d’un pas léger, aller égorger des journalistes en Irak,

Sur les carcasse fumantes des deux petites frappes analphabètes polyglottes (Allah Akbar, ça prend combien de barres?) qui ont massacré nos copains géniaux et irremplaçables, (j’aurais quand même bien aimé les entendre faire un exposé sur leur joli travail soigné, l’assassinat entre autres de trois coreligionnaires, au nom d’Allah… nom de dieu),

Sur tous les chefs religieux de toutes les religions, modérés ou à fond la gomme, avec ou sans barbe, avec moustache et barbe, moustache sans barbe, avec barbe mais sans moustaches, et même avec femme à barbe ou à lunettes, femme à voile ou à vapeur,
j’écris ton nom :

CONNARD

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti » 15 janv. 2015, 02:00

Je vais supposer que c'est une question et commencer par te demander si pour toi c'est l'Actualité qui par nature ne peut que pourrir ce fil, ou si c'est l'actualité du moment qui par nature le pourrirait. Dans la première option, je répondrai que je ne vois pas pourquoi on ne ferait que citations de grands mots hors du temps sur la métaphysique ou autre et pourquoi on ne parlerait pas de l'actualité. Pour la seconde option je dois avouer que je n'ai pas honte de dire, que comme beaucoup dont je n'ai pas honte de faire partie, j'ai été profondément choqué par l'actualité récente, malgré tous mes soupçons sur l'ampleur de la réaction qui a suivi et dont nous avons parlé sur l'anti-journal. Ça ne nous en fera pas parler éternellement et on peut parler d'un tas d'autres choses, mais on peut en parler quand même.
Quand à mon dernier copier-collé, je dirais que je suis tout de suite vivement intéressé quand les circonstances mettent quelqu'un à faire de la poésie qui s'exprimait autrement auparavant.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti » 15 janv. 2015, 14:21

Ca c'est ton droit, mais en disant "vouloir absolument" ne nous accusais-tu pas de faire ça par une espèce de sens du devoir ou je ne sais quoi ? :-P

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Juste la fin du monde, J.-L. Lagarce

Message par Yelti » 16 janv. 2015, 13:17

Après, ce que je fais,
je pars.
Je ne reviens plus jamais. Je meurs quelques mois plus tard,
une année tout au plus.

Une chose dont je me souviens et que je raconte encore (après j'en aurai fini) :
c'est l'été, c'est pendant ces années où je suis absent,
c'est dans le Sud de la France.
Parce que je me suis perdu, la nuit, dans la montagne,
je décide de marcher le long de la voie ferrée.
Elle m'évitera les méandres de la route, le chemin sera plus court et je sais qu'elle passe près de la maison où je vis.
La nuit, aucun train n'y circule, je ne risque rien
et c'est ainsi que je me retrouverai.
À un moment je suis à l'entrée d'un viaduc immense,
il domine la vallée que je devine sous la lune,
et je marche seul dans la nuit,
à égale distance du ciel et de la terre.
Ce que je pense
(et c'est cela que je voulais dire)
c'est que je devrais pousser un grand et beau cri,
un long et joyeux cri qui résonnerait dans toute la vallée,
que c'est ce bonheur-là que je devrais m'offrir,
hurler une bonne fois,
mais je ne le fait pas,
je ne l'ai pas fait.
Je me remets en route avec seul le bruit de mes pas sur le gravier.

Ce sont des oublis comme celui-là que je regretterai.

Juste la fin du monde (épilogue), J.-L. Lagarce



I am a poor
Wayfaring stranger
While travelling thru'
This world of woe

Yet there's no sickness
Toil nor danger
In that bright land
To which I go
I'm going there to see my father
I'm going there no more to roam
I'm just a-going over Jordan
I'm just a-going over home

I know dark clouds
Will gather 'round me
I know my way
Is rough and steep
Yet beauteous fields
Lie just before me
Where God's redeemed
Their vigil's keep
I'm going there to see my mother
She said she'd meet me when I come
I'm only going over Jordan
I'm only going over home

Chanson traditionnelle américaine.

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti » 18 janv. 2015, 16:50

"Il y a un but mais aucun chemin n'y mène, ce que nous nommons chemin n'est qu'hésitation." Ka[fka ?]

(extraits de vieilles notes de cours de L1 bien brouillonnes...)

Avatar du membre
Yelti
Messages : 2102
Enregistré le : 04 juil. 2008, 11:44
Localisation : Thiers
Contact :

Re: Citations marquantes

Message par Yelti » 12 avr. 2015, 23:59

Jacques Réda (se grattant la tête et tenant un micro de l'autre) : « tout existe et rien n’existe si le grand tout existait il s’écroulerait sur lui-même et ‘rien’ ne peut exister car s’il n’y avait rien ce serait tout »

Avatar du membre
Aragathis
Messages : 2680
Enregistré le : 02 nov. 2007, 20:51
Localisation : Haute-Savoie

Re: Citations marquantes

Message par Aragathis » 15 mai 2015, 18:03

Comment ? tu es encore en vie, Zarathoustra ?
Pour quelle raison ? Pour quelle fin ? Par quel moyen ? Pour aller où ? Pour rester où ? N'est-ce pas folie que de vivre encore ?
Hélas, mes amis, c'est le soir qui m'interroge ainsi. Pardonnez-moi ma tristesse.
Le soir tombe. Pardonnez-moi, si le soir tombe.


(Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra)
Ainsi parlait Aragathis.

Répondre